CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CRYPTEX
Good morning, how did you live ? [ 2011 ]
CD (Durée : 53.30)
Style : Folk metal progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.saol-music.com/
Contact groupe : http://www.cryptexmusic.com/ http://www.myspace.com/cryptexmusic
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 10 mai 2011 - Chroniqueur : sarvgot
 

« Bonjour, comment allez-vous ? »*. Plutôt mal après le tel coup de "pied au cul" (ou dans la figure, au choix) que Cryptex nous assène ! Et si ce n’est que le premier disque du trio autrichien, alors le revers risque d’être sévère … Chronique d’un album monumental.

La pochette, plutôt jolie, travaillée et détaillée, nous renvoie à celles d’un genre aussi bien en vogue que casse-gueule dans le monde des chevelus : le Folk Metal. Bien des groupes s’y sont cassés les dents. Là, l’approche se veut différente. Tout d’abord, les gaillards ne sont que 3 et Multi-instrumentistes, mais en plus leur musique se veut Prog. Effrayant, mais le tout est homogène et pas surfait comme on aurait pu le craindre. Mieux, c’est carrément surprenant, inventif, créatif, génial (ne barrer aucune mention, toutes sont adéquates).
Ne vous attendez pas à retrouver les trop pompeux accordéons utilisés à tort et à travers par les groupes édentés, ni les seuls passages acoustiques qui permettent aux groupes de s’autoproclamer Folk. Ici, prise de risque maximum: ça passe ou ça casse (en général ça passe) : on utilise Didgeridoo, Cajon, Sansula. Je vous laisse rechercher de quelles régions du monde ces instruments viennent, mais sachez que tous sont joués par le groupe, et pas un intervenant. Chapeau bas. Ensuite vient la traditionnelle base Rock : Basse, Batterie et Guitare. On le voit, les influences sont multiples et se retrouvent tout au long des chansons, tour à tour Folk, Rock, Pop ("Mom"), Cabaret ("The Big Easy"), Funky ("Camden Town", au riff IM-PA-RABLE), Gospel ("Dance of the Strange Folk"). La cohérence ne s’en trouve nullement affectée, grâce au travail porté sur les arrangements, excellent ("A Colour Called Gently"). Et toute cette musique ne serait que moins belle si elle n’était pas portée par un bon chanteur. Simon Moskon a tout d’un grand, très grand chanteur. Plein de charisme, de personnalité (parfois assez barrée) et techniquement irréprochable ("Freeride", "Mom"). Pour preuve, il sait s’adapter aux styles présents sur l’album. Sans baigner dans un enthousiasme excessif, certaines parties le rapprochent d’un chanteur royal : Freddy Mercury. Même musicalement : "Gypsy’s Lullaby", de par ses harmonies vocales, fait penser au groupe de sa majesté.
Par certains points le groupe fait penser au System of a Down des débuts (passages acoustiques, guitares). Et en ce sens, le CD regorge de potentiels tubes comme l’irrésistible "Freeride" et son côté punk, Le superbe "The Big Easy" et le touchant Slow "Mom", où le final habituel aux grosses guitares est remplacé par des cordes. Aussi surprenant que puissant. Le trio a vraiment su trouver de superbes mélodies. Certaines ne sauraient être reniées par des groupes de Power Metal ("Grief and Despair").

Peu de choses à reprocher à Cryptex. Peut-être que dans l’ensemble leurs chansons manquent un peu de longueur (on tourne souvent autour de 3’, excepté pour le progressif "A Colour Called Gently", long de 11’)et du coup certains passages ou recherches musicales auraient pu être approfondis. Néanmoins, difficile de résister au charme que dégage le disque. D’excellents musiciens qui risquent de faire parler d’eux à l’avenir. C’est tout le mal qu’on leur souhaite. Gros coup de cœur !

*Traduction du titre “Good Morning, How Did You Live ?”





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR