CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SATOR
Under the radar [ 2011 ]
CD (Durée : 37.36)
Style : Punk/rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.soundpollution.se//default.aspx
Contact groupe : http://www.sator.se/ http://www.myspace.com/satorsweden
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 15 mai 2011 - Chroniqueur : Margoth
 

Sator fait partie des groupes jouissant d’une bonne reconnaissance dans ses frontières sans réellement bénéficier de plus au-delà de celles-ci. Car oui, même si ce nom nous est complètement obscur, les bougres officient sur la scène depuis environ vingt ans et «Under The Radar» représente quand même leur huitième album.

Le moins que l’on puisse dire est que leur anonymat chronique dans notre hexagone est franchement dommage. Le punk/rock destiné par les Scandinaves est simple, énergique et diablement efficace. Le genre de titres qui font irrémédiablement mouche et nous entraînent dans la vague dansante et sautillante des hits calibrés dès la première écoute. Dansante pour les relents plus "poppisants" de certains titres («Under The Radar», «Drive To The Night»...) ou sautillante pour les morceaux les plus directs et rock’n’roll («S.T.S» ou «The Get Out» entre autres). On notera certaines étapes tirant clairement leurs épingles du jeu grâce à des influences très perceptibles mais jubilatoires telles que le côté sudiste très Lynyrd Skynyrd de «Drive To The Night» ou le "AC/DCien" «We’re All Gonna Die!». Le final tout en émotion que représente «Love Bells», pouvant faire penser au Alice Cooper le plus bluesy, mérite également d’être souligné tant il se détache du lot et clôt l’album de fort belle manière.

Mais ce qui reste certainement le plus agréable avec cette galette reste sans aucun doute la production signée Chips K connu pour son travail avec The Hellacopters. Un peu graveleuse sans être trop sale, un peu propre sans être trop mielleuse : on atteint ici un très bon équilibre rendant très bien honneur au style que Sator s’évertue à jouer, à savoir un côté punk grassouillet assez underground mêlé à une sorte de pop/rock plutôt commerciale (terme utilisé ici de façon non péjorative).

Les Suédois de Sator nous livrent là un très bon album, une performance à applaudir et à découvrir, mais qui n’ira certainement pas accroître leur popularité inexistante dans nos contrées. La qualité est bien là, certes, mais il manque toutefois ce "petit quelque chose indéfinissable" qui rendrait ce disque incontournable. Peut-être parce que ces Scandinaves n’ont pas ce petit quelque chose dans la composition qui rendrait leur musique spéciale, assez pour se différencier des autres groupes officiant dans la même scène, Social Distortion en tête. Peut-être parce qu’ils ne sont pas les poulains d’une grosse écurie et ne bénéficient pas d’une promotion extraordinaire, notamment en France. Notre petit doigt nous dit qu’il y a un peu des deux.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top