CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PEQUOD
Forgotten [ 2011 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD - Durée : 46.11 - Style : Thrash Death
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/pequod
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 16 mai 2011 - Chroniqueur : Blackened
 

Décidément, la scène allemande est très prolifique ces derniers temps. Il m’est souvent arrivé de chroniquer de très bons groupes d’outre-Rhin, qui malheureusement peinent encore à sortir la tête de l’eau. PEQUOD en fait partie, et cela me surprend de voir une actualité désespérément vide (notamment en dates de concert) au moment de la sortie de leur premier méfait « Forgotten ». Evidemment, il s’agit de Thrash Metal ou plus précisément de Thrash-Death. Le vin servi par le quintette germanique est pourtant un cru tout à fait appréciable : un Thrash violent et agressif teinté de Death à la sauce suédoise prononcée.

L’introduction "Bleed…" laisse supposer une belle déferlante de riffs façon coup de massue avec sa puissance déstructurée, et pourtant le premier titre "…To Death", qui n’est pas un mauvais titre, présente des harmonies et plans usés qui ne sont pas des plus originaux (riff principal, refrain…), ce qui m’a laissé penser « Encore un groupe ressemblant à tous les autres qui utilise les mêmes riffs aucunement originaux et déjà recrachés 1000 fois… ». La suite donnera raison à l’optimiste plutôt qu’au sceptique que je fus lors de la première écoute, puisque "Sickness" place la barre plus haut. Tempi rapides, riffs furieux, break lourd et massif, ce titre est une pépite de technique et de violence. La voix hurlée de Roland Wagner se cale à merveille sur les riffs de la paire de six-cordistes Kirstein/Burbass, même si on aurait apprécié un peu plus de soli dans les morceaux. Et que dire du jeu phénoménal du frappeur Stefan Hieber, qui martèle tous ses éléments avec une précision et une furie remarquable. Et on oubliera finalement au fil de l’album les quelques plans un peu bateau servis de temps à autre tant la qualité est au rendez-vous. Les influences vont de Kreator (forcément) pour certains plans qui retrouvent l’esprit du clan de la Ruhr à la scène Death Mélodique suédoise (At The Gates, Dark Tranquillity, In Flames). En effet, les guitares harmonisées et les mélodies surplombant des accords pleins ne sont pas rares ("Tragedy"). Certains titres sont pourtant teintés d’ambivalence, avec de très bonnes idées, et en parallèle des passages plus pompés que créés ("My Redemption" qui martèle et agace à la fois). Les rythmiques travaillées de "Life’s A Lie" ou "To Depart" ajoutent une touche Thrash moderne aux compositions quand la furie de l’avant dernier titre "A Hunter’s Tale" pousse l’aspect Death matraqueur dans un caractère un peu « grind » dans l’esprit. Certains titres plus aériens, délaissant les blasts au profit de rythmes plus lents et prenants ("Forgotten", "D.R.O.W.N. ") sont des respirations bienvenues dans la violente déferlante offerte par Pequod.

La production de grande qualité dessert bien la puissance des compositions. L’avalanche de riffs, l’impact des cassures, le matraquage en règle des fûts et les hurlements dévastateurs achèvent un travail efficace. Les Allemands, en alliant Thrash et Death Mélodique, proposent un album abouti, même si les influences se font un peu trop remarquer par moments.





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut