CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MASTIPHAL
Parvzya [ 2011 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD - Durée : 38.27 - Style : Black Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.witchinghour.pl/
Contact groupe : http://www.mastiphal.pl http://www.myspace.com/mastiphalofficial
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 17 mai 2011 - Chroniqueur : Matai
 

C’est le grand retour de Mastiphal, les pionniers du Black Metal polonais, après plus de dix ans d’absence ! Certains se souviennent peut-être de leur toute première démo sortie en 1994, forgeant la scène Black Metal polonaise aux côtés de Behemoth, Graveland ou Christ Agony.
La carrière de Mastiphal n’aura pas été de tout repos, entre changements de line up, indécision quant au chemin à choisir, problèmes de budget…le groupe n’a sorti qu’un seul album studio et quelques compilations, avant d’annoncer son retour fin 2009.
Le quintette se reforme donc, prenant dans leurs rangs de nouveaux musiciens, dont un des guitaristes d’Iperyt (Black Indus – Pologne). La sortie de ce « Parvzya » est donc une bonne nouvelle pour les puristes et connaisseurs de Mastiphal depuis le début, pour les autres, il est temps de découvrir…

Bien sûr, après tant d’absence et tant de nouveautés polonaises, il est clair que Mastiphal peut rester enfermé dans sa période 90’s, soit nous proposer quelque chose de fort, soit se mettre au goût du jour ou se faire, malgré lui, influencer par toutes les pépites polonaises entendues à ce jour. En réalité il s’agit un peu de tout ça.
Mastiphal ne perd pas ses origines et nous propose avec ce « Parvzya » un Black Metal furieux et assez guerrier, satanique, sombre, et bien sûr, satanique, à l’image de cette cover traditionnelle. Le combo ne change pas leur recette, les riffs, les rythmiques et les blasts énervés étant bien familiers et peu originaux au final, car trop entendus dans le monde du Black. Alors que certaines parties peuvent aisément faire penser à la scène Black scandinave (Marduk ou encore Mayhem), d’autres rappellent certaines formations polonaises, à savoir Hate ou Crionics, surtout quand des relents Death pointent le bout de leur nez, comme sur « Man Strikes God Falls » ou « Chosen Obituaries ». Pour Crionics, l’exemple le plus frappant se situe sur « Nihil Esse », les riffs du refrain font largement penser à ceux présents sur l’album « Armageddon’s Evolution » et sont à la limite du "pompé".

On n’est donc pas surpris finalement, et ce manque de surprise va même au niveau des samples, loin d’être originaux, mais dans une bonne veine Black. Des rires malsains et sataniques, des cris de femmes, des sons de cloches, la pluie qui tombe, des bébés qui pleurent bref…si on retrouve ça un peu partout, Mastiphal le réutilise pour donner un petit plus à ses morceaux, sans non plus nous accabler de nouveautés.
Mais le quintette se met toutefois au goût du jour avec une production assez lisse et pas "raw" pour un sous, mettant tout de même la puissance en avant, ainsi que les atmosphères sombres et occultes.

Alors, est-ce un retour en force ? L’album est bon et se laisse très bien écouter, mais au vu de l’originalité et de la teinte traditionnelle de cette nouvelle offrande, l’opus risque malheureusement de passer inaperçu, dommage pour un groupe légendaire comme Mastiphal. Vivement la suite donc, afin de voir si les polonais arriveront à se faire entendre.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut