CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SOULGRIND
the origins of the paganblood [ 2005 ]
(Durée : 44.36)
Style : dark sympho
Informations :bonus dvd
Interview :
Contact label : http://www.holyrecords.com/
Contact groupe : http://www.soulgrind.tk
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 01 avril 2005 - Chroniqueur : AVALON
 

Il y eu un temps ou je fûs fan d'Agathon, et de tout ce qui tournait autour de se mystérieux personnage, que se soit avec Gloomy grim, ou ici avec Soulgrind. Soulgrind justement, avec des albums assez différents les uns des autres malgré la ligne conductrice dark, un groupe qui évolue ( depuis 1992 tout de même ) plus musicalement que Gloomy grim. Leur album ' INTO THE DARK VALES OF DEATH ' ( 2002 ) est d'ailleurs à ce jour leur meilleur opus, avec un dark sympho riche et abouti.
Or, le groupe nous revient, avec un line up légèrement modifié, où l'on peut retrouver les piliers dont Lord Heikkinen, puis Azhemin, Agathon ( à la ' vraie ' batterie ), la chanteuse ( devenue soudainement brune ) Tanya Whisper Lilith...et noter le départ de Ceasar, mais cela ne change fondamentalement pas grand chose.
Cet album donc était attendu, et il faut être honnête, j'ai été extrêmement déçu. Le premier titre débute avec un dark aux rythmiques syncopées façon thrash-core, avec chant masculin black et chant féminin. Le rythme est assez soutenu, et les orchestrations, comme sur toute la durée de l'album, sont présentes mais en arrière plan sur ce titre. Exit les titres grandiloquents et symphoniques du précédent album, l'album se veut plus moderne, en y incluant une bonne dose de riffs thrash, et qui m'ont déplu. Niveau batterie, oui, Agathon s'en sort certes bien, mais il n'en ressort pas non plu un batteur exceptionnel.
Le second titre arrive, dans une même lignée, à noter que la basse est bien présente et lourde, c'est le point positif. Sur ce 'Northlander ', un très joli refrain avec voix masculines claires, et un piano au fond. Le titre est moins rapide, plus lourd et massif malgré le refrain qui décolle.
Troisième titre où l'orchestration est plus marquée, avec cuivres et violons, sous des riffs toujours thrash assez saccadés. Mais il y a des éléments dans cet album aux influences pagan qui me dérangent. Le coté moderne je veux bien, mais ces riffs thrash saccadés ne servent pas la musique et cet orchestre qui aurait mérité d'être plus puissant, avec des titres peut-être plus rapides.
De plus, le chant féminin possède des lignes pas forcement bienvenus, comme sur le titre ' Red river ' notamment. Bref, pour faire court, cet album est bon, c'est incontestable. Niveau production, tout y est, mais l'agencement de certains titres et l'utilisation des guitares n'est pas forcement convaincant. Un opus qui n'égalera pas ' into the dark vales of death '.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
SOULGRIND - Pakana

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top