CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CONCEALMENT
Phenakism [ 2011 ]
CD (Durée : 54.09)
Style : Death/hardcore expérimental
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.majorlabelindustries.com/
Contact groupe : http://www.myspace.com/concealment
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 19 juin 2011 - Chroniqueur : GOHR
 

Avouons que le Death-métal/hardcore portugais n’est pas foncièrement un style représenté dans le reste du monde. Surprenant d’ailleurs lorsqu’on voit la qualité de ce « Phenakism », certes non révolutionnaire, mais tout à fait convainquant. Analysons à présent en profondeur le premier méfait de CONCEALMENT.

La première remarque que nous pouvons faire est que CONCEALMENT est un groupe assez difficile à cerner. Bien que la racine Death-métal domine l’album, nous sentons clairement que les lascars sont bercés par du Black-métal, du Thrash et du Hardcore. Quoiqu’il en soit, la singularité de CONCEALMENT réside dans son travail sur les ambiances. Entre passages lancinants dignes de CULT OF LUNA et mosh part sinistres de « Yielding radiancce » à la DILLINGER ESCAPE PLAN, une atmosphère extrêmement glauque se dégage de cet album. Je pense que nous pouvons dire que nos portugais nous offrent à travers cet album une expérience de la douleur. « Phenakism » est typiquement un cd qui à chaque instant, donne le sentiment de vous plonger un peu plus profond dans les abysses. Quelques arpèges de guitares aériennes viennent vous permettre de reprendre votre respiration mais cela est pour mieux vous enfoncer la minute suivante. Cela nous amène directement sur le point noir de « Phenakism » : sa durée. Un album qui joue autant sur le caractère glauque et qui, du début à la fin, applique la même formule aurait du être un peu plus court. En 55 minutes, le groupe nous donne l’impression de tourner en rond tant certains plans se ressemblent. Encore heureux que la formation innove sur « Orifice » avec l’arrivée du premier chant clair de l’album, directement inspiré de TEXTURES. En revanche, contrairement à ces derniers, la production est plus organique quoique moins massive, mais au moins nous sommes vraiment sûrs que la batterie n’a pas été programmée tant la frappe est humaine. Bref… CONCEALMENT a fait le choix de mettre son Death expérimental au service des sentiments les plus sinistres de l’âme humaine et il s’en sort très bien.

En conclusion, si vous êtes fans de groupes apocalyptiques, « Phenakism » est pour vous, tant la formation va loin dans la recherche d’ambiances macabres. Par contre, si vous cherchez un objet qui soit vraiment évolutif vous risquez d’être déçus car même si CONCEALMENT offre quelques escapades aériennes, ces dernières sont vites rattrapées par la tonalité sinistre donnant ainsi un sentiment de non aboutissement.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR