last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine ACLLA - Landscape Revolution [ 2010 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (60.44) | Power metal
Informations
INTERVIEW :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label http://www.metalodic.com
Contact groupe http://www.myspace.com/aclla
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 29 juillet 2011
Chroniqueur : Riding-Hood

ACLLA est une formation brésilienne qui a visiblement beaucoup d’appétit. Créée en 2007 sous l’initiative du chanteur Tato Deluca, elle sort un premier effort en 2010, signé sous le label Canadien «Metalodic Records», qui nous avait habitué à plus d’innocence dans sa musique. Assez éloigné d’un ANGRA, plus proche d’un SHAMAN, quoique, la dose d’agressivité est notablement plus relevée chez ACLLA, «Landscape Revolution» a tout d’un réceptacle brésilien de Heavy/Power Allemand.

Pareil constat est dès lors indéniable à l’écoute du premier titre en vue. «The Totem» offre un power véritablement prononcé, un feu incroyablement nourri. Des riffs d’une dureté implacable. Un véritable bombardement qui sera encore plus perceptible sur le dernier tiers. Ce titre explosif se révèlera être le morceau le plus puissant et prenant de la galette. Parvenant à dépasser en tonicité «Trace», qui n’est pas forcément mal loti. Son power se révélera plus classique. Le power teuton à la Gamma Ray/Helloween sera d’autant plus décelable sur le rageur et survolté «Who Brings on the Night». Dommage que les guitares n’aient pas été mises plus en avant. La rage s’emparera de «Flight of the 7th Moon» dans un heavy metal sans concession influencé par «Painkiller» dans son riffing particulièrement tranché. Cette agressivité part dans tous les sens, incandescente et hors de contrôle.

ACLLA explore des terres plus sauvages encore sur son étonnant «Jaguar». Climat de terreur, tribalisme aux percutions lancinantes. Un titre ambivalent qui nous met en situation de découverte. Le refrain figurera symboliquement, au vu de sa douceur, comme le seul appel à la civilisation. Des contrastes que l’on tend à retrouver également sur «Under Twilight Skies». Un morceau bien plus enjoué, charmeur, mais la batterie y est tout aussi dominante et impulsive, surtout dans ses phases lentes et lourdes. Elle se montrera moins performante sur «Sunight». Celui-ci ne privilégiera pas de la même dextérité de ses interprètes comme sur les autres morceaux. Une bonne composition pourtant qui pêche notamment par le manque de volume de la voix.

Le chant de Tato Deluca se retient comme tout à fait commun au style, bien que l’on sente une légère difficulté à bien enchaîner ses paroles. Il se montrera bien inspiré sur le redoutable «The Hidden Dawn» ou encore avec la brutalité du rock’n’roll impétueux de «Ride». Fou, énergique. Il fera preuve d’une certaine agilité technique sur le moderne et séducteur «Overcoming». Un titre à mid tempo, comme c’est le cas aussi pour «Living for a Dream». Très accessible, perdant radicalement toute violence. On se situe à des lustres de «The Totem». Plus proche en réalité d’un MÖTLEY CRÜE que d’un HELLOWEEN. Il figurera comme une mise en apesanteur, peu avant le milieu de la galette.

On entre dans le traditionnel avec «Sun n’ Moon», proposant un acoustique sud-américain des plus aguicheurs. On en ressent quelque peu l’atmosphère d’un «Holy Land» d’ANGRA. La même chose aurait pu se produire peu avant avec «Beyond the Infinite Ocean» à en croire l’entame. Mais une fois cette entame passée, ACLLA fait parler la poudre avec un power metal énergique, nonchalant entre deux accélérations.

Méfiez-vous des crocs d’ACLLA, ce groupe pourrait bien incarner le renouveau du Power Metal Brésilien, trop représenté par les membres ou les ex-membres d’ANGRA. Quelques défauts sur le plan technique sont à souligner. Le fait de mettre la batterie très en avant peut avoir des effets positifs, mais ce n’est pas toujours le cas. On aurait peut-être souhaité avoir des guitares et un chant plus mis en avant par contre. Des petites imperfections à corriger, mais qui ne créeront aucun soucis pour un premier album haut en couleurs.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
NERVOSA [LYON - 69] > 23-07-2019
NERVOSA [69] 23-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : BLACK BOMB A
BLACK BOMB A (28)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours