CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


LEPROUS
Bilateral [ 2011 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 58.05 - Style : Metal progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.insideoutmusic.com/
Contact groupe : http://www.leprous.net/ http://www.myspace.com/leprousband
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 18 août 2011 - Chroniqueur : Bakounine
 

Si la Norvège est surtout connue pour sa scène « true-black metal », il ne faut clairement pas oublier qu’elle possédait et possède encore une des meilleures scènes « progressives/avant-gardiste » au monde. On parlera d’ARCTURUS, BORKNAGAR, ULVER, PECCATUM ou IHSAHN, pour les plus anciens. SHINING, ATROX, VULTURE INDUSTRIES ou encore ANIMAL ALPHA, pour les plus récents. LEPROUS est un jeune groupe (les membres ont entre vingt et vingt-six ans) mais ne sont pas pour autant inconnus, IHSAHN les a pris sous son aile, ses membres sont même devenus le line-up live du projet. Ils ont également eu l’opportunité de tourner avec des groupes comme OPETH, PAGAN’S MIND ou encore THERION, avec lesquels ils ont même eu l’occasion de passer en France. Après l’arrivée d’un nouveau bassiste, membre d’ABOVE SYMMETRY (nouveau nom d’ASPERA), le groupe présente son troisième album « Bilateral », mixé par Jens Bogren et au magnifique artwork signé Jeff Jordan. Celui-ci représentant devant une ville-champignon, une sirène à tête de bouc, baignant dans un broc de citronnade posé sur une carriole tiré par un tamanoir. La susnommée créature se servant d’une pompe pour amener du liquide dans la bouche d’un homme nu harnaché et attaché sur le dos du tamanoir, probablement en vu d’être torturé... Ha, la drogue, quelle invention géniale…

Musicalement, LEPROUS ne fait pas dans l’avant-gardisme forcené à la M. BUNGLE ou encore CARNIVAL IN COAL. Ils ne vont pas mettre de cloches chinoises ou de dialogue de film X au milieu d’un solo de klaxons parce que ça fait nouveau.
Non, la musique en soi est plutôt progressive, assez « rock », aucun plan n’est réellement dérangeant à l’oreille et ce sont plutôt les structures, les plans variés et fouillés qui y amènent le côté original et inhabituel, ainsi que la diversité des ambiances et des influences. La voix claire du chanteur-claviériste Einar Solberg y est dominante, malgré la présence de chant hurlé à l’occasion. Cette voix assez personnelle et travaillée qui possède un coté éminemment théâtral, même si on n’est pas au niveau de celui d’un ICS Vortex, elle penche parfois vers le registre vocal d’un James LaBrie (DREAM THEATER).
Les rythmes sont recherchés et on retrouvera nombre de passages « pseudo-jazzy » égrenés par des musiciens irréprochables, notamment un bassiste plutôt bien mis en avant sur certains passages.
Les morceaux ne sont pas très longs pour du progressif, aucun n’excédant les dix minutes à l’exception de « Forced Entry »,excellent morceau variant d’un étrange refrain aux accents orientaux à des passages plus nerveux et notamment, avec une montée en puissance finale remarquable. On notera également la présence d’Ihsahn en guest sur le titre « Thorn », en compagnie de trompettes (surement le seul instrument non conventionnel présent), la rythmique effrénée et psychédélique sur « Waste of Air », peut-être un des morceaux les plus violents de l’album, avec une dominance de chant hurlé. La complexité de certains titres n’apparaîtra qu’au fur et à mesure des écoutes.

Bref, un album remarquable de « metal progressif », que je conseillerai à ceux qui aiment la musique avec de la personnalité. Malgré son jeune âge, ce groupe a réussi à trouver sa voie, même si on pourra les rapprocher de PAIN OF SALVATION, OPETH, TOOL ou encore PORCUPINE TREE, LEPROUS fait indubitablement du LEPROUS, un « metal progressif » original et typé. En revanche, si vous pensez que le progressif, c’est deux-trois touches de « jazz » et des soli shreddés au milieu, passez votre chemin…
Je cherche à trouver le nom d’une œuvre aussi aboutie d’un groupe de « metal progressif » si jeune dans les dernières années et je ne trouve pas. Bref, un must !!!




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
LEPROUS - Malina


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut