CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MYSTICAL GATE
In Sadness Gloom [ 2005 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 63.00 - Style : Doom Mélodique
Informations :
Interview :
Contact label : http://stygiancrypt.cjb.net
Contact groupe :
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 18 avril 2005 - Chroniqueur : SEED OF PERVERSION
 

Mystical Gate nous arrive de Russie, un pays qui n’est pas vraiment réputé pour être une nation du Metal. Et l’histoire de ce groupe confirme cette réputation. Apres avoir sorti deux démos avec un certain succès au niveau de la reconnaissance du public, le groupe enregistre son premier album « In Sadness Gloom » en 1996. Mais avant de pouvoir le produire et le distribuer, leur label de l’époque fait faillite et le groupe se retrouve avec les enregistrements de leurs morceaux sur les bras sans pouvoir en faire quoi que ce soit. Le groupe se met donc en stand by quelque peu découragé par les événements. Heureusement pour eux, Stygian Crypt, s’est récemment intéressé à ce groupe et a décidé d’éditer cet album.

Nous voici donc avec un album qui date de 1996. Et ce qu’on peut dire de cet album c’est qu’il a plutôt bien vieilli et l’enregistrement ne souffre d’aucun handicap. La musique de Mystical Gate est complètement orientée mid-tempo, normal, c’est un groupe de doom, s’appuyant énormément sur le clavier pour créer des ambiances plutôt calmes et apaisantes. Ces ambiances sont parfois réussies grâces à des sons atypiques et forts bien utilisés, mais parfois, hélas, le clavier en devient niais a force de mélodie. Concernant la guitare, on a faire à des parties très complexe et mélodiques. Ceci pose un petit problème car l’association des deux guitares et du clavier, même si elle est souvent réussie ne permet pas aux morceaux d’acquérir une personnalité de par leur complexité. Il n’y pas de mélodie accrocheuse ou d’élément sortant du lot. Tout ceci n’est pas aidé par un son de guitare, assez plat, une voix gutturale sans réelle conviction et une longueur excessive (63 min). La batterie non plus ne met pas les morceaux en valeur. Les parties sont très bien exécutées certes, mais leur complexité ne fait qu’enliser les morceaux dans une monotonie assez lassante.

Depuis le début de la chronique, je ne fais que critiquer cet album négativement, mais il faut quand même reconnaître des qualités à ce dernier. Tout d’abord, il offre des ambiances plutôt oniriques et relativement mélancoliques. De plus les amateurs de musique complexe seront comblés. La problématique posée par cet album est en fait la recherche de l’équilibre entre la technique et le feeling. Personnellement j’accorde plus d’importance au feeling mais je suis persuadé que ce groupe saura trouver son public. Celui-ci est d’ailleurs en studio pour enregistrer un nouvel album. Je serai curieux de pouvoir écouter le résultat en espérant que le groupe se soit forgé un son et personnalité plus forte.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut