last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine TAAKE - Noregs vaapen [ 2011 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (46.49) | Black Metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.darkessencerecords.no/
Contact groupe http://taake.svartekunst.no/ http://www.myspace.com/taakeofficial
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 15 septembre 2011
Chroniqueur : Valentheris

Créateur d'une trilogie presque incontournable pour tout amateur de la scène "Black Metal norvégienne", Hoest était revenu sur le devant de la scène en 2008, avant un album éponyme au groupe qui affichait un certain changement dans la direction artistique de TAAKE. Cet album, à cause la nouvelle forme de ses compositions qui suivaient un schéma différent de celles de la période "Nattestid..."-"Hordaland...", avait dérouté une partie des fans de la première heure, tout en contentant le reste des admirateurs de l'art purement scandinave que délivre TAAKE. Il incombe donc à "Noregs Vaapen" de répondre au questionnement des fans après trois ans d'attente, à savoir si cet album affirme le "nouveau" visage de TAAKE ou au contraire s'il dévoile encore une nouvelle surprise que nous offrirait son frontman.

Surprenant, cet album l'est en effet, mais d'une bonne façon, car s'il semble évoluer dans un style de plus en plus personnel, Hoest reste tout de même bien fidèle à son art. Dès les premières secondes de "Fra Vadested Til Vaandesmed" un riff glacial et extrêmement prenant s'empare de l'auditeur, le faisant instantanément renouer avec le style si reconnaissable de TAAKE qui se développe au travers de ce riffing sombre, froid, envoûtant, tout en étant accessible mais loin d'être simpliste. À noter que pour ce dernier opus, Hoest s'est entouré de divers instruments sortant du domaine du classique et de quelques collègues de la scène norvégienne afin de l'aider dans la réalisation de cette œuvre. Et ceci apparaît dès cette première piste avec l'arrivée de Nocturo Culto (Darkthrone), qui vient poser quelques lignes de chant lors du break central et l'apparition du mellotron, qui appuie le magnifique riff principal. La patte de TAAKE semble ineffaçable et l'ambiance qui se dégage du rendu final de "Noregs Vaapen" est fort bien construite et développée, paraissant presque atteindre son paroxysme dès "Orkan", la deuxième piste, qui se rapproche assez des premières réalisations. C'est un décor enneigé et désolé, ravagé par des bourrasques incessantes, qui se dépeint alors de la musique, dont la production s'avère on ne peut plus adéquate.

Ne s'engageant pas dans une voix monochrome et monotone comme il aurait été facile de le faire, le père fondateur du groupe démontre une fois encore qu'il est loin d'être dénué d'inspiration et que ces sept pistes ne connaîtront pas la monotonie. Le superbe "Helvetesmakt" en témoignera grâce à son riffing et son combo basse/batterie assez proches de l'opus précédent qui laisseront place à une digression des mieux trouvée, où la guitare sera plus en retrait afin de laisser la mandoline s'exprimer en même temps que des chœurs, surprenant au premier abord, mais qui, au final, s'avèreront bien amenés et apportant une touche majestueuse en ce pénultième instant.
Au même titre, "Myr" surprendra également, mais pas pour d'aussi bonnes raisons, l'arrivée d'un banjo cassant l'atmosphère créée jusqu'alors et apportant une touche de folie fidèle aux offrandes de TAAKE, mais qui ne sera pas du goût de tout le monde, bien qu'on s'y habitue avec le temps.
On regrettera également que certains invités, pourtant de marque, tels que Attila (TORMENTOR, MAYHEM) et Demonaz (DEMONAZ, IMMORTAL), ne soient pas mieux exploités que cela lors de leurs apparitions respectives sur "Nordbundet" et "Du Ville Ville Vestland".

Au final, malgré quelques déboires en fin de course, notamment avec une piste finale longue et moins intéressante que le précédentes et ces fameux élans de banjo assez risqués (qui n'intervient qu'une fois, ceci dit), Hoest s'en tire avec les honneurs et offre là une bonne sortie qui pourra figurer parmi les bonnes parutions "Black Metal" de 2011, sans avoir à être complexée par quiconque. Les nouveaux instruments sont bien utilisés et apportent une touche de fraicheur et témoignent d'une personnalité toujours aussi impliquée dans son art et dont les compositions renouent en partie avec leur style d'antan. Fans de TAAKE, soyez déroutés lors des premières écoutes, il n'y a pas de honte à cela, mais insistez car TAAKE fait du TAAKE et il en sera toujours ainsi.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
TAAKE - ...Doedskvad TAAKE - Taake TAAKE - Stridens Hus

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
PLANE R FEST [Colombier-Saugnieu - 69] > 05-07-2019
PLANE R FEST [69] 05-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Sabrina
Sabrina (46)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours