last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine BLUT AUS NORD - 777 - the desanctification [ 2011 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (43.45) | Black avant-gardiste
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.debemur-morti.com/
Contact groupe http://www.blutausnord.com/ http://www.myspace.com/thehowlingofgod
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 01 octobre 2011
Chroniqueur : Margoth

Septembre, l'heure est venue de découvrir le second volet de la trilogie 777 de BLUT AUS NORD. Pour rappel, la première partie «Sect(s)» est parue il y a quelques mois et la troisième et dernière arrivera en novembre. C'est que les Français de "black avant-gardiste" nous gâte en cette année 2011 ! Mais à vrai dire, on espère toutefois qu'ils nous laissent du temps avant de ressortir un successeur à cette trilogie. En effet, la digestion s'avère plutôt délicate pour chaque volet. Et en parler dans l'exercice d'une chronique n'est pas chose aisée... Surtout si le chroniqueur change à chaque fois !

Si ma comparse, Matai, avait catégorisé «Sect(s)» de "cauchemar qui n’en finira jamais, nous sommes finalement consignés à rien d’autre que la mort, le vide…" (dixit sa chronique). Même si on en revient au même et pour partir dans le plus imagé pour ainsi mettre en lien les deux chapitres, on pourra également parler que «Sect(s)» n'était qu'une immense spirale infernale nous happant nous, et tout ce qui était sur son passage, sauvagement, violemment. Aucune façon de s'en sortir, tout ce qu'on avait à faire, c'était vomir de tous ces tournoiement incessants. Jusqu'à ne retrouver que nos entrailles sanguinolentes jonchant le sol. «The Desanctification» prend habilement suite à ce constat. Notre âme ainsi détachée de notre corps mort et pourrissant se retrouve non sans mélancolie à observer cet amas d'abats qui jadis nous appartenait. Longue contemplation nostalgique qui se transforme peu à peu en un long voyage initiatique mystique.

«The Desanctification» est, après la mort, intense noirceur, l'ascension de l'âme et toute les désillusions qu'elle peut procurer. Sans même crier gare, vous vous retrouvez sous forme totalement dépourvue de substance flottant en terrain inconnu. Rien, ni personne pour vous guider dans ce voyage solitaire qui mène vers ce à quoi, vous est destiné l'éternité.

Si «Sect(s)» était une base si riche et complexe, une énorme masse homogène tendant à un bourdonnement continu, violent, noir et macabre, «The Desanctification» met tout le squelette de la musique de BLUT AUS NORD à nu. Telle notre âme. Plus d'espace pour respirer, on peut enfin souffler, même si le fond n'est guère réjouissant en positivisme. BLUT AUS NORD se montre toujours aussi glacial, malgré l'aération qu'il s'est accordé dans son propos. Les parties industrielles sont encore plus mises en avant, mutant pratiquement de temps à autre dans une sorte d'"ambiant world music", nous ramenant vers des terres mystiques, religieuses. La phase vers l'acceptation de l'âme envers un Dieu. Encore faut-il qu'il accède à votre requête...

«Sect(s)» était ingérable émotionnellement parlant. Ce nouveau volet est bien plus facilement apprivoisable, il faut l'admettre. Plus calme, simple musicalement, mais également difficile à digérer tant différentes interprétations peuvent être faites sur cette œuvre. Reposant certainement sur le même fond mais l'imagination de chacun vous fera certainement voguer vers des images qui seront propres à votre sensibilité. Il n'y a plus qu'à attendre l'épisode final pour juger de l'ensemble et la cohérence de la trilogie dans son ensemble. Mais force est de constater que le passage du premier au second se fait sans anicroches, bien que l'approche musicale entre les deux opus soit différente.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
BLUT AUS NORD - the work which transforms god BLUT AUS NORD - Mort BLUT AUS NORD - Odinist, The Destruction Of Reason By Illumination BLUT AUS NORD - Memoria vestusta II dialogue with the stars BLUT AUS NORD - The Mystical Beast of Rebellion BLUT AUS NORD - 777 Sect(s) BLUT AUS NORD - Cosmosophy

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
Le 16 octobre 2011 - Matai a posté le commentaire :

Bonne chronique, dotée d'une analyse intéressante et approfondie. Je ne l'ai toujours pas écouté mais si tu dis que celui-ci est plus "facilement apprivoisable" ça devrait le faire. Au passage, merci de m'avoir cité hehe


 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
DAN TERMINUS [Rillieux - 69] > 04-12-2019
DAN TERMINUS [69] 04-12-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : FATALS PICARDS
FATALS PICARDS (42)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours