CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SKIRMISH
Through The Abacinated Eyes [ 2011 ]
CD Album (Durée : 41.54)
Style : Death Thrash Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.violentjourneyrecords.com
Contact groupe : http://www.skirmishband.net http://www.myspace.com/bandskirmish
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 octobre 2011 - Chroniqueur : Blackened
 

SKIRMISH est un jeune groupe (inconnu au bataillon pour ma part) formé en 2005 dans les contrées brumeuses Kajaani, au beau milieu de la Finlande. Signés chez "Violent Journey Records", les quatre scandinaves délivrent un "Thrash Death" à la fois moderne et traditionnel, teinté par moments de "Black Metal". Un joyeux mélange qui compose ce premier album, « Through The Abacinated Eyes », paru fin août dernier. Huit titres pour un peu plus de quarante minutes de violence, voilà le programme !

Le résultat est pourtant un peu alambiqué. Certains titres sont vraiment bons, d’autres moins percutants. SKIRMISH aligne stratégiquement ses pions (comme son nom l’indique) lors d’une première moitié d’album enthousiasmante, enquillant les riffs "Thrash/Death" sur des brûlots tels que "Premonition" ou "Conquest". La voix de Jani Niskanen alterne entre le hurlé guttural et le parlé agressif, ce dernier pouvant cependant quelque peu surprendre et paraître peu adéquat. "Insurgency" propose un couplet mid-tempo bien lourd, mais est gâché par une voix vomitive, malsaine, qui installe un malaise chez l’auditeur. Tout le contraire du refrain du même titre, mélodique et imparable avec ses ronflements harmoniques de basse. "Mystery Of A Blazing Dream" aurait quant-à-lui pu figurer sur un album d’AMON AMARTH, tant la structure, les harmonies, et l’ambiance sont ancrées dans le créneau des vikings Suédois. Mais malgré ces réjouissances, en fin d’album, SKIRMISH tourne un peu sur lui-même, proposant des structures et des riffs très similaires à ce qu’on a déjà entendu en début d’album, si l’on fait exception de "Indebted", plus ancré dans l’atmosphère "Black Metal". C’est donc sur la durée que le combo peine à se renouveler et à surprendre.

Autre point négatif, le son de l’album. Si l’ensemble reste très puissant et moderne (batterie assez compressée, son des guitares tranchant et massif, basse ronde et présente), le tout est d’une telle densité que cela en devient oppressant. La production est tout simplement étouffante, et l’on peine à distinguer la plupart du temps les coups de caisse claire qui ne ressortent que très peu dans un mixage bourratif. Cela devient à la longue assez agaçant de devoir deviner le découpage rythmique proposé par le batteur. D’ailleurs, est-ce réellement un batteur qui joue sur l’album ou est-ce une batterie programmée ? Je me pose cette question car le batteur live de la formation a été annoncé après la sortie du disque… Bon, après tout, cela n’est pas en soi déterminant quant-à la qualité globale du travail, de nombreux groupe de Death ayant recours à la programmation sur leurs albums.

SKIRMISH propose un album dense bien qu’assez court, à la croisée du "Death", du "Thrash" et du "Black Metal". De bons moments, mais aussi quelques répétitions qui, au final, rendent l’album moins intéressant qu'il n'y paraît de prime abord. Avec plus de maturité (il s’agit là de son premier album), nul doute que le combo saura se démarquer et signer un disque plus original et créatif.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top