CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine EAST OF THE WALL
The apologist [ 2011 ]
CD Album (Durée : 48.31)
Style : Postcore
Informations :
Interview :
Contact label : http://translationloss.com/
Contact groupe : http://www.eastofthewall.com http://www.myspace.com/eastofthewall
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 22 octobre 2011 - Chroniqueur : S.Y.L.
 

La pochette rappelle celle de l'album « Animals », de PINK FLOYD. Le nom du groupe comporte les termes « The wall », tout comme un certain album de PINK FLOYD. Et en combinant les lettres des noms et prénoms des musiciens, et bien voilà qu'apparait les noms des membres des...PINK FLOYD !

Non, alors là stop, vous n'y êtes pas du tout ! Bravo Sherlock, mais il est temps d'arrêter le délire. Cependant, cette introduction ne retrace que trop bien les dommages cérébraux pouvant résulter (à moins que ceux-ci ne soient d'origines, ce qui est un autre problème) d'une écoute répétée de « The Apologist », album 2011 d'EAST OF THE WALL. Peu connues peut être au sein de la communauté metal, les précédentes réalisations du groupe avaient causé un certain émoi au sein de la sphère "hardcore", et nul doute que cette dernière réalisation maintiendra l'intérêt en éveil.

Expérience unique en son genre, l'écoute de "The Apologist" est comparable à une virée dans un manège de fête foraine : en haut, en bas, à droite, à gauche, en diagonale, en ralentissant, en accélérant, en secouant. EAST THE WALL évolue effectivement dans un univers sonore riche et particulièrement dense, où le coté écorché du "postcore" rencontre la puissance du "metal" et la complexité dissonante du "progressif".
Si chaque musicien, hormis le batteur, est crédité au niveau des chants (la plupart du temps écorchés, avec quelques incursions claires), l'album laisse la part belle à des immersions totalement instrumentales de haute voltige (« Precious memories »). L'aspect technique est une des dominante de "The Apologist", un élément que la très bonne production permet d'apprécier à sa juste valeur. Variations de rythmes permanentes, basse qui tricote en arrière plan, mélodies de guitares cristallines (« The Apologist »), chaque apport sonore est parfaitement distinct malgré cet effet de densité apparaissant au sein de nombreuses compositions. Mieux vaut être néanmoins bien accroché afin de ne pas avoir le tournis, autant dire que des transitions plus posées sont tout de même les bienvenues afin d'éviter le coma sonore.
Mais EAST OF THE WALL possède non seulement l'art, mais aussi la manière. Un auditeur, averti certes, même novice, pourra donc suivre l'écoute du disque sans subir la noyade. Ni mélancolie, ni chant plaintif ici, le coté mélodique a beau être bien représenté (« Nurser of small hurt »), les émotions ressenties gravitent davantage autour des thèmes de la rage, de la puissance ou d'une certaine douleur.

L'association "postcore / technique" est audacieuse, car elle pourrait sembler peu évidente à combiner. "The Apologist" s'en tire avec maestria. L'œuvre s'avère équilibrée, puissante, compacte sans être étouffante. EAST OF THE WALL, un nom à ajouter à la liste des groupes à suivre, décidément les styles en « post » n'ont pas fini de surprendre.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR