last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine SUMSIC - Etat d'Armes [ 2011 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
MCD - EP (26.43) | Rock
Informations
INTERVIEW :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label
Contact groupe http://fr-fr.facebook.com/pages/S-U-M-S-I-C/195706570654 http://www.myspace.com/sumsic
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 01 novembre 2011
Chroniqueur : Bakounine

L’anagramme est une figure de style, qui inverse ou permute les lettres d'un mot ou d'un groupe de mots pour en extraire un sens ou un mot nouveau. Bien connu des amateurs de l’émission des « Chiffres et des Lettres », on citera « Picole » et « Police », « Parisien » et « Aspirine » ou encore « Pablo Picasso » et « Pascal Obispo ». Ou encore « SUMSIC », ce groupe de rock bordelais, dont le nom est une anagramme de « musics » (Musiques en anglais). Ceci dit, certains d’entre vous me feront peut-être la remarque suivante: ça peut également être la contraction en anglais de « Sum Sick », signifiant « malade de la somme », ce à quoi je leur rétorquerais que d’un, c’est moi qui rédige cette chronique et que faire une introduction sur les anagrammes, c’est un des rares biais que j’ai trouvé pour pouvoir faire une intro suffisamment longue pour ne pas attenter à la réputation du webzine et que de deux, être malade de la somme, ça n’a aucun sens (ce à quoi ils me répondront sans doute que « Pourpre Profond », « Système d’en bas» ou encore « dirigeables de plomb », ça ne veut pas dire grand-chose non plus). Voila pour bien poser les choses…

Après deux ans d’existence seulement, SUMSIC sort son premier Ep 6 titres répondant au nom d’« Etat d’armes ». Le groupe évolue dans un style typiquement « rock », aux bonnes guitares énergiques parfois tirant sur le « punk », chanté entièrement en français, à part quelques phrases en anglais dans « Je tombe » (phrases qui sont d’ailleurs peu utiles et à peu près aussi peu à leur place dans leurs chansons, que de citer Pascal Obispo dans cette chronique…). Les paroles sont revendicatives et engagées, très rock’n’roll, mais leur engagement demeure assez conceptuel et flou (on tourne plus dans une atmosphère à la NOIR DÉSIR qu’à la BÉRURIERS NOIRS ou ANTI-FLAG, pour ce qui est du coté revendicatif). La seule chanson où ce qui est dénoncé apparaitra très clairement est « Août 42 » qui parle de la collaboration, et qui s’avère d’ailleurs un très bon titre, le plus heavy avec un riff de base rappelant de loin AC/DC, et un solo plutôt sympa. La voix du chanteur n’est pas forcément très agressive, voire même presque fluette parfois, mais passe très bien, notamment sur un « Existe-t-il ? » très rock, muni d’un excellent pre-chorus mais au refrain moins tranchant et par conséquent moins attachant. Un titre comme « Je ne suis pas Personne » me laisse partagé, autant j’aime bien les couplets aux riffs bien fichus et accrocheurs, autant le refrain a tendance à m’ennuyer, la fin mélodique par contre est plutôt sympa sans être extraordinaire. Partagé, en revanche je ne le suis pas pour ce qui est de « Je tombe ». Même si c’est celui qui a été choisi pour faire le clip, il m’apparait clairement comme le titre le plus faible de l’Ep. J’ai déjà parlé du refrain en anglais qui ne me semble pas ici à sa place, mais le pire, c’est que c’est presque le meilleur moment d’un morceau un peu niais, dont aucun élément ne me l’aura rendu attachant. « Ame Endormie » est un titre qui monte en puissance, d’un début pas forcément emballant à une fin purement jouissive portée par une phrase faite pour être reprise en chœur. Enfin, le dernier titre, sans doute le plus osé : « Le siècle » démarre par une complainte acoustique bluesy un peu à la EAGLES sur lequel le chanteur slamme, puis une accélération sur couplet pas forcément hyper bien placée, mais qui débouchera sur ce qui est sans doute le meilleur refrain de l’album.

Au final, voila un Ep qui ne nous permettra pas de nous faire une idée définitive du potentiel réel de SUMSIC : si on sent un niveau quelque peu au dessus de la moyenne, il reste des progrès à faire pour pouvoir passer à une autre dimension, et je suis certain que le groupe en est conscient. Bref, à revoir en live, pourquoi pas…



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
PANIC FEST 4 [St-Félix - 74] > 26-07-2019
PANIC FEST 4 [74] 26-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : BLACK BOMB A
BLACK BOMB A (28)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours