CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine THE DEVIL WEARS PRADA
Dead throne [ 2011 ]
CD Album (Durée : 43.05)
Style : Christiancore
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.ferretstyle.com
Contact groupe : http://www.tdwpband.com http://www.myspace.com/tdwp
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 01 novembre 2011 - Chroniqueur : borgir62
 

Difficile de parler d'un album de THE DEVIL WEARS PRADA. Les ricains ayant divisé le public coreux en deux catégories: ceux qui aiment le "christiancore" et ceux qui en rigolent. Bien sûr, de nombreux groupes ont participé à ce schisme, les WAR OF AGES ou BMTH, et les BETRAYING THE MARTYRS plus près de chez nous. Mais surtout, la formation de l'Ohio n'évolue pas dans le bon sens, puisqu'après son "Dear Love: A Beautiful Discord" qui avait fait une grosse impression (peut être en raison de son originalité), et son "Plagues" intéressant, nous avions dû faire face au catastrophique "With Roots Above And Branches Belows". C'est donc avec un certain intérêt que je me suis penché sur cette galette, afin de savoir si cette formation était capable de se relever ou si elle n'avait pas terminé de nous faire rire.

Adam Dutkiewicz. Ce nom doit forcément vous dire quelque chose. Membre de KILLSWITCH ENGAGE et TIMES OF GRACE, producteur de CALIBAN, AS I LAY DYING ou PARKWAY DRIVE entre autres, le voici désormais producteur de ce tout nouvel opus de T.D.W.P. Nous avons donc le droit d'envisager 40 minutes de qualité, du moins du côté de la production. Nos attentes sont satisfaites tant les qualités du "D" ne sont plus à énumérer. Une fois de plus, il contribue à faire d'un album une petite réussite, tant au niveau de la qualité du son que de la mise en avant des instruments. Tout est à sa place, le chant est idéalement enregistré, et on sent la patte du "D" sur un titre comme l'impressionnant "Mammoth", notamment au niveau du chant clair, interprété façon TIMES OF GRACE ! Ce titre est un modèle de production et à l'écoute de ces 2'43, on pourrait penser que l'album est bon. C'est vrai après tout, la batterie n'impressionne pas par sa vitesse mais les guitares sonnent bien, la mélodie est plaisante, et le chant n'est pas mauvais. Je peux également vous parler de "Constance", qui nous permet d'entendre le chant de Tim Lambesis, seule touche d'intérêt après la 4e chanson de l'album. Vous savez, Tim Lambesis, le chanteur de AS I LAY DYING, ce groupe avec un chant clair catastrophique, encore plus en live ? Et bien le chant clair, sur l'entièreté de l'album l'est tout autant !

Le chant clair, c'est toujours une prise de risque, c'est d'autant plus vrai dans le "metalcore", le "deathcore", le "hardcore" et, pourquoi pas, le "progressive vegetarian grindcore", tant qu'on y est. "Dead Throne" (l'album, pas la chanson) n'y échappe pas, et frise presque le ridicule quand il flirte avec les screams, tout aussi ringards. Pourtant, le chant clair, à l'image de celui sur "My Questions" pourrait être plaisant, mais il est difficile d'y prendre plaisir tant ce qui l'entoure est désagréable. Le chant manque cruellement de puissance, les mosh parts ont rarement été aussi barbants et les morceaux se ressemblent tellement à la longue, que l'on en vient à se demander si l'on n'a pas activé la touche "répétition" de son lecteur de musique.

À l'image de son prédécesseur, "Dead Throne" fera rire pas mal de monde, mais ce n'est pas grave. Les américains sont doués dans la communication et feront probablement suffisamment de propagande autour de cette formation pour faire croire à certains que ce groupe est doué, l'un des plus grands de sa génération et apporte ce côté audacieux qu'il faut au monde de la musique. Bref, ils nous sortiront le même discours qu'il y a deux ans. Espérons que cette fois-ci, le public ne se laissera pas berner, histoire que l'on ne nous "gave" plus avec ce genre de blagues douteuses.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
THE DEVIL WEARS PRADA - Dear Love A Beautiful Discord THE DEVIL WEARS PRADA - Plagues THE DEVIL WEARS PRADA - With roots above and branches belows

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR