CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ALTERNATIVE 4
The Brink [ 2011 ]
CD Album - Digipack (Durée : 58.49)
Style : Doom
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.avantgardemusic.com
Contact groupe : http://www.alternative4.co.uk
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 novembre 2011 - Chroniqueur : Chart
 

Peut-être que ceux qui suivaient ANATHEMA à ses débuts se souviennent encore de Duncan PATTERSON. Celui-ci occupait le poste de bassiste jusqu'en 1998, avant qu’il ne décide de quitter le groupe. Il était aussi un compositeur important dans le groupe. Sa carrière s’est ensuite poursuivie au sein d’ANTIMATTERS et ION. PATTERSON s’était éloigné des instruments électriques durant toute cette période. Il semblerait qu’il s’agisse aujourd’hui d’un retour à l’électrique et à un format plus "rock". A l'écoute de cet album, il faut entendre par "rock" quelque chose de plus lent, de plus sombre et de plus émotionnel.

Les fans d’ANATHEMA, ceux qui connaissent très bien l’album « Alernative 4 » vont être surpris. Tout d’abord, le choix du nom du groupe est une référence à peine masquée. Rappelons-nous que Duncan PATTERSON était un compositeur très important dans cet album d'ANATHEMA et qu’en plus, il s’agit de son dernier opus avec cette formation. Ce retour à l’électrique est comme une reprise, là où les choses s’étaient arrêtées avec son ancien groupe. On dirait même par ces analogies qu’il pourrait presque s’agir d’une revanche.

Si ANATHEMA a depuis pris une direction musicale différente, ALTERNATIVE 4 reprend bien les choses là où elles s’étaient arrêtées. Le "doom" mélancolique est cette fois incarné par la voix du chanteur Mark KELSON. Son type de voix est très clair, limpide et va sans rappeler un certain Vincent CAVANAGH. Musicalement, ALTERNATIVE 4 propose des morceaux très aérés avec peu de riffs mais d’une profondeur incomparable. Vous le comprendrez aisément à l’écoute de « Underlookerd » ou « The Dumbing Down ». Je pense que cet album est parfait pour entrer dans l’automne mais méfiez-vous, n’allez pas en faire une dépression non plus. De toute manière, les choses sont particulièrement claires dès l’écoute de « False Light ». Même si ce morceau est un peu plus énergique, ne vous y fiez pas trop, ce n’est que le début de l’album et la suite est nettement plus écorchée même si « Alternate » est encore assez mélodique et prenant. Les arpèges sont assez minimalistes, il se dégage de ce titre une émotion rare. On retrouve la patte de PATTERSON sur cette composition, assez lumineuse malgré certaines parties plus pesantes. L’enchaînement se fait naturellement et sans coupure sur « Underlooked » qui, lui, est déjà nettement plus profond. On joue sur une ambiance pesante au possible avec des parties très aérées créant ainsi une atmosphère singulière que l’on identifie rapidement. Ces 10 minutes risquent de ne pas vous laisser indifférents. « Still Waters » relâche un peu la pression avec un peu plus d’air dans son morceau. La lenteur peut parfois être écrasante mais ALTERNATIVE 4 l’a compris en proposant des choses plus légères, parfois plus "pop" si l’on veut. On est pourtant certain de ne jamais entendre ce style de composition en radio. Là encore, on retrouve les gimmicks du compositeur. Si la ressemblance avec une œuvre antérieure précédemment citée est assez évidente, on peut aussi ajouter qu’après tout ANATHEMA n’a jamais cherché à refaire ce qu’il avait fait sur cet album et quand bien même, on ne peut pas parler de plagiat. Après un nouveau morceau assez lourd, « The Dumbing Down », on retrouve cette fois encore une forme de légèreté avec « Automata ». Un chant féminin est présent, ce qui donne une couleur différente à ce titre.

Cet album est à conseiller à tous les fans de "doom" mélancolique. Ce retour aux sources est réussi. Il y a là de quoi passer un hiver particulier, plongé dans cette ambiance singulière sombre, certes, mais aussi légère…





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR