CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine COMATOSE VIGIL
Fuimus, Non Sumus... [ 2011 ]
CD Album - Digipack (Durée : 75.00)
Style : Funeral Doom
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.solitude-prod.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/comatose.vigil http://www.myspace.com/comatosevigilofficial
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 21 novembre 2011 - Chroniqueur : Matai
 

Souvenez-vous : sur ce même webzine, quelques années auparavant, un chroniqueur vous avait fait découvrir un groupe russe de "funeral doom" nommé COMATOSE VIGIL. Une formation qui, comme ça, ne payait pas de mine, mais qui recelait bon nombre de qualité. Le quintette, désormais trio, à l'imagination sans faille, avait réussi à faire de son "doom metal" un doom majestueux et très morbide. Malgré des influences qui se faisaient ressentir (SHAPE OF DESPAIR, entre autres), le potentiel était là, autant dans un « Not a Gleam of Hope » spectral et obscur que dans un « Narcosis » peut-être plus mélodique, mais tout aussi sombre et désespéré.

Alors que l'album était prévu pour 2006-2007, il fallut quelques années de plus pour COMATOSE VIGIL, préférant privilégier la qualité que le rendement. Et le résultat est sans appel. Même si les russes se sont séparés de quelques membres, cette imagination, cette création et ce souffle de désespoir se retrouvent encore et toujours dans les compositions du trio. Ce dernier ne lésine absolument pas sur la durée de ses morceaux, car ici on augmente les longueurs et on attend les vingt huit minutes. Trois titres composent donc ce « Fuimus, Non Sumus... », long de près d'une heure et quart...

Il s'agit finalement de trois parties, chacune de ces parties pourrait être collée l'une à l'autre pour ne faire qu'un seul titre. En tout cas, chaque piste reflète bien ce côté sombre, torturé et désespéré propre au "doom metal". Les relents morbides et cadavériques mettent bien en relief le côté funéraire, ainsi que quelque chose spectral et froid proche d'ABSTRACT SPIRIT. Rien d'horrifique pour le coup, mais les nappes de claviers grandioses arrivent sans peine à nous embarquer dans cet univers atmosphérique, lent et terriblement décharné.

La production de "Solitude Productions" rend le tout sans doute plus facile d'accès comme sur « Narcosis », le son étant moins crade qu'avec une production signée "Marche Funèbre". Toutefois, les ambiances sont là et les sonorités sont d'autant plus relevées, les riffs restant pour le coup très écrasants et lourds, tandis que le rythme ralenti évoque l'agonie. En tout cas, l'univers reste accru par les nappes de claviers dignement bien choisies, tandis que le growl est plus caverneux que jamais.

Les structures sont tout le temps changeantes et diversifiées, si bien que l'on tombe dans les pièges du labyrinthe. L'auditeur se retrouve donc coincé le temps d'une heure et demie dans un dédale de solitude, de désespoir et d'obscurité, le tout en osmose grâce à l'ensemble des instruments. Tout se veut donc expressif, convainquant et mélancolique, mais il est clair que COMATOSE VIGIL, malgré la longueur et l'inspiration, tourne quelque peu en rond...

Les russes nous gratifient donc d'un très bon album encore une fois, réussissant à nous tenir en haleine en dépit de la longueur et de quelques défauts. Toutefois, il faudra sans doute prendre plus de risque la prochaine fois, afin de ne pas rester trop statique.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
COMATOSE VIGIL - Not A Gleam Of Hope COMATOSE VIGIL - Narcosis Ep

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR