CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine BUCK SATAN AND THE 666 SHOOTER
Bikers Welcome! Ladies Drink Free [ 2011 ]
CD Album (Durée : 50.36)
Style : Country Core
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.thirteenthplanet.com
Contact groupe : http://www.facebook.com/bucksatan666
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 décembre 2011 - Chroniqueur : Chart
 

Uncle Al is back ! Et cette fois, ce n’est pas pour une énième compilation de MINISTRY. Non, cette fois, Al JOURGENSEN va surprendre tout le monde avec son BUCK SATAN AND THE 666 SHOOTERS. Qui aurait cru que cet homme puisse un jour lancer un projet de "musique country" ? Et pourtant, ça faisait un moment qu’il en parlait de cet album. Mais les ennuis de santé ont mis un frein à ce projet. Et oui, JOURGENSEN a encore frôlé de peu la mort mais la santé de ces hommes-là se retrouve toujours entre de bonnes mains. Avant un retour programmé pour 2012 avec un nouvel album de MINISTRY, il faudra jeter une oreille sur ce fameux « Bikers Welcome ! Ladies Drink Free ».

Lancer dans un tel projet de la part de JOURGENSEN ne pouvait que provoquer une attente et une grande curiosité de la part des fans. Imaginez Trent REZNOR ou MARILYN MANSON faisant la même chose, on est forcément interpellé. De ces 12 morceaux, on avait déjà pu en découvrir une paire sur le net « What’s Wrong With Me ?» et « Medication Nation ». Il nous tardait forcément de découvrir le reste. Comme pour chaque album labélisé JOURGENSEN la production est réellement à la hauteur de nos espérances. On ne plaisante pas avec ce détail chez "13th Planet". Mais il est vrai que l’on peut se demander comment faire sonner un album tel que celui-ci avec cette voix si particulière sans la dénaturer. On retrouve le timbre habituel de JOURGENSEN et même certains effets utilisés dans ses autres projets. La partie instrumentale est traitée comme du MINISTRY qui serait jouée en acoustique. L’équilibre entre les instruments, les différents effets sont tout à fait identifiables. Que ce soit avec cet album de country ou avec les albums d’industriel, on reconnait cette patte si particulière. Il s’agit d’une identité très forte qu’il aurait été dommage de perdre. De toute façon même avec FRONT LINE ASSEMBLY, Al JOURGENSEN s’est débrouillé pour faire sonner « Stupidity » comme du MINISTRY.

Alors, maintenant, comment vous décrire cette musique qui tourne en boucle sur ma platine depuis que je l’ai reçue ? Il s’agit purement et simplement de musique country telle qu’on la connait avec des choses assez facilement reconnaissables en tant que telles, « Drug Store Truck Drivin Man », « Down The Drain », « Sleepless Nights And Room Fights »… Autant de morceaux qui vous fileront une pêche d’enfer par leur dynamique. C’est très rapide, très rythmé et les solos de violon sont franchement endiablés. BUCK SATAN AND THE 666 SHOOTERS ne manque pas non plus d’humour. On était déjà séduit par le nom du groupe mais les titres « The Only Time I’m Sober is When You’re Gone » et « I Hate Every Bone In Your Body Except Mine » parlent d’eux mêmes. À noter que le premier de ces deux titres est en fait une reprise du groupe HARTSFIELD. Si l’intégralité de l’album est franchement agréable, il y a tout de même 2 morceaux qui se dégagent réellement du lot. Il s’agit de ces morceaux que l’on avait pu découvrir sur le net, « What’s Wrong With Me ?» et « Medication Nation ». On retrouve ici la patte d’Al plus que sur n’importe quel autre morceau de cet album. Le chant, les arrangements et les mélodies pourraient presque nous faire penser à des versions acoustiques de morceaux de MINISTRY. On sent aussi une profondeur et une émotion que l’on a eu l’habitude d’entendre par le passé avec « The Fall », « Khyber Pass » ou encore « So What » de MINISTRY. On retrouve cette forte identité créée par une ambiance singulière.

Les projets parallèles sont parfois dangereux car il y a un risque majeur, celui de passer complètement à côté du propos, et on n’oublie pas de penser à « Lulu ». Mais là, cette fois, le résultat vaut le détour, surtout si vous êtes familier de cet univers. AL JOURGENSEN nous prouve encore une fois qu’il a toujours son mot à dire et que sa source créative est à peu près inépuisable. On a maintenant hâte de découvrir la suite de la carrière de MINISTRY, mais en attendant ruez-vous sur cette galette si vous avez l’esprit ouvert.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR