CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


AL-NAMROOD
Kitab al awthan [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 47.21 - Style : Oriental Black Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.shaytanproductions.com
Contact groupe : http://www.myspace.com/alnamrood
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 07 décembre 2011 - Chroniqueur : Ma2x
 

Il y a parfois de sacrées surprises dans le "black métal". Pour ma part, et si cette scène échappe énormément à nombre de fans de black, ici en France, j'ai toujours porté un intérêt conséquent à la scène de l'orient et des pays arabes.

Je pense qu'un nouveau style de "Black Metal" peut émerger de cette région du globe. Je prend pour exemple le groupe SEEDS OF IBLIS, qui développe un black métal féminin venu d'Irak et de très bonne qualité.
Et là, je dois dire que je ne l'attendais pas cet album (ou plutôt ces deux albums, vu que je vais bientôt m'occuper de chroniquer l'album précédent du groupe) du groupe AL NAMROOD, intitulé "Kitab Al Awthan", et prévu pour le 20 janvier 2012, sur le label canadien "Shaytan Productions" (Shaytan, le diable, en arabe, pour un label qui ne produit que des groupes orientaux).

Il est nécessaire, pour ce genre de groupes de quitter les préjugés classiques, hélas trop présents dans certaines chroniques de ce genre de groupes, du type : "C'est pas mal mais ça ne marchera jamais", ou encore "Mangeons un kebab pour leur rendre hommage".
Je suis désolé, mais ce genre de remarque m'énerve au plus haut point. N'importe quelle personne un tant soit peu logique, sachant que le kebab vient de Turquie et pas d'Arabie...
Après ce petit "coup de gueule" du chroniqueur "soupe au lait" et impulsif que je suis, passons au sujet du jour.

AL NAMROOD vient d'Arabie Saoudite, et dispose de trois albums, en comptant celui-ci, pas encore sorti.
Avec une carrière finalement bien remplie (en rajoutant une démo et un EP), le groupe fait figure de pilier du genre.
Je vous laisse forcément imaginer la paire de valseuses monumentale que possèdent respectivement Mudamer (chant), Mephisto (guitares/basse) et Ostroq (Claviers) (plus le batteur de session : Adel), pour oser faire du black métal dans leur pays, ce qui accessoirement, peut les conduire à l'échafaud, surtout avec un nom de groupe qui signifie "le non croyant" en Arabe...

Juste pour ça : Eternal Hails AL NAMROOD !!

Mais en dépit des pressions diverses en variées, AL NAMROOD livre un "black métal oriental", chanté en ancien arabe, et inspiré des heures de gloires de Babylone, et de ses tyrans anti-religieux.
Voilà qui doit ravir les autorités locales, puisque AL NAMROOD tape méchamment sur l'Islam.

Musicalement, on a droit à un artwork absolument sublime, à mon humble avis, et qui nous plonge directement en plein désert. L'introduction de l'album confirme ce dire, avec des samples instrumentaux au clavier qui poussent à l'immersion la plus totale avec le groupe.

La production est de très bonne qualité. Alors bien sûr, on n'est pas sur le dernier VADER, et le son grésille parfois un peu, mais justement, ça ajoute un côté ancien à l'album, ce qui colle bien au thème.
La batterie est claire, les claviers sont bien dosés, les guitares possèdent un son particulier qui donne un rendu agréable. La voix est correcte, sans être ultra-prenante.

Posant aussi par moment des percussions typiques, de l'oud, de la mandoline, on obtient un cocktail très prenant, qui nous fait immédiatement aimer cet album.
Un voyage, aussi bien dans notre esprit que dans les sphères du black métal.

Tout en conservant cette patte orientale, le groupe sert des moments de black métal purs, mais saupoudrés très souvent d'une batterie recherchée. Le point négatif de cet album, constitue en fait sa longueur. Un peu abusive, elle peut pousser l'auditeur à "zapper" quelques titres. Mais, personnellement, raffolant tout simplement des ambiances orientales, je ne boude pas mon plaisir.

Vous l'aurez compris, cet album est d'excellente qualité, malgré quelques longueurs. Et il est meilleur que son prédécesseur, mais pas de beaucoup, et j'aurais l'occasion d'en reparler sous peu.

Un album à se procurer ne serait-ce que pour la démarche du groupe, et aussi bien sûr pour sa qualité musicale, loin d'être médiocre.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
AL-NAMROOD - Atba'a Al-Namrood AL-NAMROOD - Estorat taghoot AL-NAMROOD - Heen yadhar al ghasq AL-NAMROOD - Diaji Al Joor

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut