last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine BIOHAZARD - Reborn in defiance [ 2012 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (54.55) | Hardcore/metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.nuclearblast.de/fr/
Contact groupe http://www.facebook.com/BiohazardDFL http://www.myspace.com/biohazard
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 14 janvier 2012
Chroniqueur : Margoth

Voir BIOHAZARD se reformer sous son line-up originel, voilà une nouvelle qui a fait grand bruit. Le petit tour et puis s'en va d'Evan SEINFELD, figure emblématique du combo aussi, d'ailleurs. Mais bon, on arrête de s'inquiéter pour le moment car leur petit dernier, « Reborn In Defiance », qui comble un vide discographique de sept ans tout de même, s'est vu octroyé ses services, puisqu'il a tout de même pris la peine d'enregistrer ses parties avant de disparaître (dans le sens propre du terme, paraît-il). Donc, on prend cette nouvelle galette qui, du coup, prend de meilleures allures (le tout dernier qui contient le line-up originel), on ne viendra pleurer en ce qui concerne l'avenir du groupe qu'après.

C'est quoi, revenir au line-up originel, dans les esprits, ça sonne comme un retour aux sources. Et ce n'est pas l'intitulé qui viendra nous dire le contraire. Mais voilà, les apparences sont parfois trompeuses et « Reborn In Defiance » en est une belle preuve. Line-up originel peut-être, il n'empêche que nous sommes en 2012. Les rides apparaissent, l'esprit devenu plus mature joue des olas pour se poser. C'est que les membres du quatuor ne sont plus ces petits jeunes qui vociféraient leurs contestations sociales de toute leur fougue. Les détracteurs diront aussi qu'ils ont changé de situation sociale entre deux, nous, on évitera quand même d'en arriver là. Non, définitivement, BIOHAZARD a perdu quelque chose en chemin, c'est indéniable : la hargne, son côté incisif et sans concession. Et des concessions, le modèle 2012 en montre des tonnes puisqu'on ne pourra pas dire que « Reborn In Defiance » ne décolle pas vraiment. Qu'on se le dise, il s'agit certainement là de leur album le plus mélodique et sophistiqué. Plus de choeurs de bûcherons, aucun des deux chants n'ont cette étincelle vindicative, les compositions non plus. Et tel cet homme prenant de l'âge qui pète sa crise de la quarantaine (ou de la cinquantaine au choix), BIOHAZARD semble vouloir combattre le constat de la vieillesse en offrant un truc bien plus typique de la jeunesse... de maintenant ! On en arrive donc plus à du "metalcore" qu'à du "hardcore" pur jus. Aucun doute, les voix s'élèveront vite pour dire que le combo a perdu ses «couilles». C'est peut-être d'ailleurs pour ça qu'Evan s'en est allé pour se consacrer au porno, pour prouver qu'il en a encore (ahhhh fierté masculine, quand tu nous tiens).

Peut-on dire que « Reborn In Defiance » est un mauvais album pour autant ? Si les férus du groupe et du hardcore iront voir ça comme un ouvrage ludique intitulé «Le hardcore expliqué pour les enfants par BIOHAZARD» - notez que ça a tout de suite bien plus de classe que si ça avait été signé ATTACK ATTACK – d'autres seraient bien plus avisés de dire qu'il se situe bel et bien du bon côté de la balance. Oui, les New-Yorkais sont peut-être tombés dans le mollasson, ce nouvel opus montre toutefois une facette bien inspirée de ces brutes au cœur tendre. Même si « Reborn In Defiance » n'est pas ce qu'on pourrait appeler une tuerie qui arrache tout sur tout sur son passage, il y a bien du charme qui se dégage de ce côté plus candide. Après tout, des titres comme « Decay », « Killing Me » ou « Waste Away » ont beau être d'un formatage quasi-radiophonique (commercial, pour parler plus grossièrement), ils n'en demeurent pas moins efficaces. Ce genre de titres aux refrains, peut-être faciles, mais qui a tout pour détonner sur scène, même s'ils sembleraient bizarres de prime abord aux côté des hymnes du passé. De même qu'il s'agit d'un opus qui sait varier les plaisirs avec des passages plus thrashy (« Vengeance Is Mine » ou « Come Alive »), fusion à tendance hip hip qu'on aimait tant dans les années 90/2000 (« Never Give In ») et se décident même à toucher les cordes sensibles (« Vows Of Redemption »). Bref, il y a de quoi faire mais c'est vrai que le côté easy-listening qui ressort de manière générale de « Reborn In Defiance » risque d'en déranger plus d'un. Constat que la production enfonce encore plus, tellement elle est toute proprette et formatée comme les radios aiment tant. Mais bon, en ayant Toby Wright (KORN, ALICE IN CHAINS) aux manettes, il fallait bien s'en douter un peu. Malheureusement, elle aurait été moins lissée et un peu plus cradingue à l'image des anciens méfaits, cela aurait peut-être mieux sied à BIOHAZARD puisqu'il aurait donné au moins un semblant de mordant qui manque cruellement.

Ceux qui s'attendaient à un retour en grande pompe du groupe new-yorkais, le «vrai», iront bouder à l'écoute de « Reborn In Defiance » bien trop gentillet et propre à leur goût. Pour les autres, l'écoute de ce nouvel opus vaut clairement le coup. Vous commencez à vous sentir sénile et avez envie de retrouver une seconde jeunesse ? Ou peut-être êtes-vous des petits d'jeunz ? Ou vous n'êtes simplement pas du genre chipoteurs et écoutez tout ce qui comporte des guitares saturées en ne vous souciant pas de ce qui peut être commercial ou non ? Eh bien, foncez, il y a bien des chances que vous en ressortiez conquis. Parce que le BIOHAZARD monture 2012 s'est peut-être dopé aux calmants mais il n'en demeure pas moins savoureux. Et après tant d'années, tout le monde ne peut se targuer de ça. Pour les déçus... Eh bien, MADBALL, SICK OF IT ALL ou AGNOSTIC FRONT sont encore debout hein ? Vous savez ce qu'il vous reste à faire.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
ARKANGEL [Notre Dame d'Oé - 37] > 13-07-2019
ARKANGEL [37] 13-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Sabrina
Sabrina (46)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours