CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine RAGE
21 [ 2012 ]
CD Album (Durée : 58.36)
Style : Power metal
Informations :Edition limitée en double digipack cd+dvd
Interview :
Contact label : http://www.nuclearblast.de/en/label/index.html
Contact groupe : http://www.rage-on.de/ http://www.myspace.com/rage
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 janvier 2012 - Chroniqueur : g-rom
 

RAGE, trio allemand de "power métal" sort son 21ème album, simplement intitulé..."21"! Petit retour en arrière... En 1984, Peavy Wagner fonde AVENGER et sort son premier album baptisé "Prayer of steel", suivi de près par le EP "Depraved to black". En 1986, AVENGER se sépare et Peavy Wagner forme RAGE, le premier opus "Reign of fear", sorti en 1986, reçu un très bon accueil de la critique et du public. Mais le succès planétaire arrivera plus tard avec "Trapped" en 1992 et "Missing link" en 1993. Depuis, le combo enchaînera changements de line-up et sorties d'albums à la qualité variable, à un rythme assez soutenu dont certains marqueront les esprits comme "Lingua mortis" (1996), "End of all days" (1997), ou encore "XIII" (1998) et "Unity" (2002). En 2010, "Strings at a web" installait les prémices d'un RAGE plus heavy, ce que "21" ne démentira pas, mais avec une prise de risque maximale.

"21" débute très classiquement par une intro instrumentale "House wins", plutôt calme et atmosphérique, le calme avant la tempête! Car dès le deuxième titre "21", nous entrons de plein pied dans le disque, du RAGE assez classique avec une alternance de "speed métal" sans concession, de rythmiques mid-tempo et un refrain accrocheur, mais avec une agressivité nouvelle que nous ne lui connaissions pas. Cette impression se confirme sur "Forever dead" dont la voix de Peavy Wagner y est très agressive, limite "trash-death", la musique est très "heavy" tout en gardant suffisamment de mélodie (quel refrain!) et de musicalité.

Les titres "Power thrash" se succèdent, comme en témoignent "Destiny" et le furieux "Concrete wall". Mais le summum est atteint sur "Serial killer" qui est la chanson la plus violente de "21", mais aussi et certainement, de toute la discographie de RAGE, et ce n'est pas peu dire! Après des cris d'effrois, les growls typiquement "death-métal" nous sautent à la tête, pour la première fois, Peavy Wagner a introduit ce style dans sa façon de chanter mais aussi dans la musique. Alors, c'est vrai, ici, point de "blast-beat", les éléments "death" résident plutôt dans l'attaque des riffs et l'enchaînement de ceux-ci.

Mais RAGE sait aussi varier les plaisirs en incluant des éléments progressifs ("Black and white", "Death romantic"), du groove ("Psycho terror", "Feel my pain"), mais aussi de la douceur avec la ballade très convenue "Eternally" qui conclue l'opus. Les thèmes abordés sont assez classiques et variés comme le jeu ("21"), les relations humaines ("Psycho terror", "Black and white"), le suicide ("Death romantic" et "Eternally"), mais aussi plus personnel ("Forever dead").

Le principal défaut de "21" est sûrement sa principale qualité. L'agression sonore est quasi permanente et ne laisse aucun répit à l'auditeur, il faudra plusieurs écoutes assidues pour pouvoir appréhender ce monstre et il est fort à parier que même les aficionados les plus chevronnés de RAGE vont être désarçonnés. Aussi, le titre "21" pour son 21ème album, ce n'est pas très original, ils auraient pu aussi l'appeler "Rage" pendant qu'on y est, surtout que MEGADETH est passé par là, il n'y a pas si longtemps que ça... De plus, des titres un peu plus fades comme "Eternally" qui sent la ballade imposée, ou encore "Psycho terror" (titre de remplissage?), peuvent nous laisser un petit arrière goût d'inachevé.

Au final, avec "21" et presque 30 ans de carrière, RAGE continue d'évoluer et inclue dans sa musique des éléments plus violents ("thrash-métal", "death-metal"), mais également plus progressifs. Ses membres n'ont rien perdu de leur hargne, de leur envie et de leur inspiration. De plus, la pochette est en parfaite adéquation avec "21", bref, tout y est! Avec "21", RAGE sort un monstre tentaculaire qui, s'il vous attrape, ne vous lâchera plus. Assurément, une des grosses claques de l'année.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
RAGE - Speak of the Dead RAGE - Strings to a web

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top