last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine PRIMAL - Deathzone [ 2011 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (43.51) | Black Metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://qevproductions.dbv.pl/news.php
Contact groupe http://www.primal.bandcamp.com http://www.myspace.com/theprimalband
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 18 février 2012
Chroniqueur : Ma2x

Je ne sais pas pourquoi, mais en ce moment la Pologne me poursuit. Dans les chroniques, comme dans les écoutes, ou dans les discussions, j'ai l'impression d'attirer la Pologne à mes oreilles. Des splits, des démos, des albums... J'en vois arriver de toutes les couleurs. La scène polonaise a décidément décidée de venir frapper à ma porte.

Ceux qui suivent le site l'auront peut-être remarqué, mais il s'agit là de la deuxième chronique de l'entité polonaise PRIMAL, et de son unique maître à bord : PrimalOne. En effet l'homme avait la bagatelle de quatre titres présents dans le split-cd sorti en collaboration avec DEEP DESOLATION et IUGULATUS.

Pour le rappel des faits, le split était assez peu mémorable, et ce surtout à cause de PRIMAL, et de ses quatre titres longs comme le troisième membre d'un acteur pornographique, et de cet espèce d'aspect "revival" loupé de la scène ukrainienne Pagan.

Mais bon, je ne sais pas pourquoi, j'avais envie de redonner une chance à PRIMAL, parce que du coup je connais le groupe, et je peux partir d'un postulat de départ simple, ce qui donne de meilleures bases à ma chronique, tout du moins, je l'espère.

Le principal défaut de PRIMAL était de proposer des titres longs, avec un riff qui tourne en boucle. On peut dire que l'homme à compris que c'était éventuellement un peu pénible. La longueur des titres baisse des neufs minutes de moyenne initiales à seulement six minutes pour notre plus grand plaisir. L'album n'est pas long et pénible, il reste dans une moyenne honnête.

Par ailleurs, de nombreux soli font leur apparition (ils sont joués par Markiz, de DEEP DESOLATION/ IUGULATUS, le monde est petit, pas vrai ?), et apportent une variation dans les compositions, ouf !
Les changements de rythmes sont également présents, avec des accélérations, des alternances. Bref, de quoi dynamiser un peu le son de PRIMAL.
L'esprit revival païen, s'il transpire dans l'esprit, se réfère ici juste comme une mentalité, et non comme un faux DRUDKH musical (et pire, un faux DRUDKH, mais de la mauvaise époque "Microcosmos/Handful of Stars" en plus !). Pour faire simple, la patte de PrimalOne se précise, elle s'affine, elle se taille.

Les titres qui en ressortent sont donc plus efficaces, plus originaux, plus "couillus" et tout simplement plus PRIMAL. Le groupe trouve son style petit à petit, et on ne peut qu'encourager une telle démarche.

Malgré toute cette évolution, ô combien positive, et qui offre un certain attrait à cet album, il reste quand même quelques petits défauts.
On citera la production, que je regrette toujours comme étant trop peu incisive, même si elle possède son identité qui se lie de plus en plus à l'image du groupe, cette dernière reste trop peu tranchante en particulier sur les guitares, manquant d'énergie et de cruauté pour un style comme le Black Metal.

On pourra aussi se dire que quelques phrasés mélodiques un peu plus inspirés seraient les bienvenus, pour que l'album décolle vraiment, parce que des fois, ça reste un peu juste. Il serait par contre injuste de ne pas parler du style mélodique très particulier de PRIMAL, je vous laisse vous en rendre compte de votre côté par une écoute de l'extrait apposé à la chronique.

De même les artworks ne me plaisent pas trop, mais on peut dire qu'ils représentent cette école du Black Metal made-in-Polska, et surtout de cette petite équipe PRIMAL-DEEPDESOLATION-IUGULATUS. Sobres, sans problème de mauvais goût, mais pas vraiment attirants à l'œil.

En guise de synthèse, PRIMAL évolue tranquillement, s'affirme, la qualité est à la hausse sur cet opus, et on passe un bon moment, même si celui-ci ne marquera pas forcément les mémoires. Néanmoins, certains coups d'éclat, comme le titre "Liars", en écoute sur le Myspace du groupe, feront ressortir l'album de la tour à CD.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
ENTER SHIKARI [Lyon - 69] > 26-06-2019
ENTER SHIKARI [69] 26-06-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Sophie
Sophie (29)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours