CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MOTHER MISERY
Standing Alone [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 41.28 - Style : Rock/Metal
Informations :Ré-édition vinyle en 2012 de l'album sorti en 2010
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.transubstans.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/MotherMisery http://www.myspace.com/mothermisery
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 20 février 2012 - Chroniqueur : KiLa
 

MOTHER MISERY est un groupe Suédois, formé en 2004 par John Hermansen (Chanteur/guitariste)accompagné de Thomas Piehl à la guitare, Stiff Hell à la basse et Jimmy Lindbergh à la batterie. Le combo connaît un succès important et obtient une bonne reconnaissance des médias. Leur dernier album, "Standing Alone" sorti chez Transubstans Records en 2010 s'est retrouvé au top des ventes en Suède et a été encensé par la critique en temps que "Album Rock de l'année", il vient d'être réédité en vinyle en version limitée, une bonne occasion de vous le présenter !

Avant toute chose, j'ai souhaité me faire une idée des albums sortis précédemment ("Grandiosity" en 2004, "For the Crows" en 2007 et "All Eyes on you" en 2010). Du bon "Rock/Métal", avec quelques sonorités "Stoner" ci et là, surtout dans "Grandiosity", les mélodies sont entêtantes et les compos intéressantes. Niveau influences : je suppose qu'il y a un peu de SOUNDGARDEN, ainsi que du FOO FIGHTERS... Et ça n'est pas la voix de John Hermansen qui nous fera penser le contraire. Bref, c'est avec curiosité que je me lance dans l'écoute du dernier né : "Standing Alone".

L'évolution musicale amorcée dans "All Eyes on you" semble se concrétiser. Une chose est sure, plus question d'influences stoner dans l'enregistrement. Et plutôt qu'une évolution, j'ai l'impression de faire un retour en arrière, un bond dans le Rock/Metal de la fin des années 90. Rien de bien méchant, me direz-vous ! Ca sent le soleil et les vacances, le rock'n roll en tongs, si vous préférez. Ca s'écoute sans prise de tête. Ce n'est pas l'intro de "Dirty Little Secrets" qui me fera dire le contraire : le début du morceau donne l'impression d'écouter le combo à travers un vieil autoradio grésillant, ça ne vous rappelle rien ? THE OFFSPRING, peut-être ? Ou était-ce SUM 41... je ne sais plus. Les morceaux se suivent et se ressemblent sensiblement. Couplets relativement "calmes" et élaboration quasiment systématique de refrains énergiques et entêtants. Quelques morceaux sortent tout de même un peu du lot, "Standing Alone" notamment, grâce à une compo un peu plus complexe ainsi qu'un Thomas Piehl qui peut davantage se lâcher et "Fade away" où l'instru se veut plus lourde dans les couplets. Et puis, il y a "State of Grace", l'inévitable ballade de l'album dans laquelle John Hermansen nous fait une jolie démonstration de voix, accompagné d'un violon, rien d'extrêmement original, mais c'est toujours plaisant à entendre.

Je n'ai pas vraiment de mal à croire que cet album ait pu être au top des ventes. Il est plus édulcoré, plus "commercial", même si je n'aime pas vraiment ce terme. Il touche à coup sûr un public bien plus large. Ne vous y trompez pas, l'album n'est pas non plus désagréable, les riffs sont plutôt accrocheurs et ça reste quand même assez Rock'n'Roll ! Pas convaincue tout de même que les fans des débuts de MOTHER MISERY aient approuvé ce "Standing Alone", mais après tout, chaque groupe évolue... En mieux ou en moins bien, ça n'est qu'une question de goût et de points de vue. Perso, je passe mon chemin...




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut