CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


WILD
Agony of Indecision [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 49.15 - Style : Thrash/Death
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.klonosphere.com/
Contact groupe : http://www.wildkarnivor.com/ http://www.myspace.com/wildkarnivor
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 27 février 2012 - Chroniqueur : KiLa
 

Si l'on s'en tient aux clichés, dans le Nord-Pas-de-Calais, il y a la pluie, les ch'tis, le chômage et les frites... Mais, foi de nordiste, chez nous, il y a aussi la bonne bière, une scène métal bien développée et des lieux incontournables pour bon nombre de groupes. Parmi cette scène métal, y a W.I.L.D. (ex WILD KARNIVOR) combo qui n'en est plus à son coup d'essai puisqu'il sortira le 2 mars son troisième album "Agony of Indecision". Pour l'occasion, ils ont réussi à convaincre "Klonosphere" et "Season Of Mist" et ça laisse présager de bonnes choses ! Leurs deux premiers opus leur auront permis de jouer aux côté de groupes tels que BENIGHTED, IMMOLATION, THE OCEAN, etc. W.I.L.D sera à nouveau à l'affiche du "Chaulnes Metal Fest" cette année, bref, on n’a pas fini d'en entendre parler, et leur "Agony of Indecision" nous le confirme !

Les quatre nordistes évoluent dans un "Thrash/Death" ultra rentre-dedans. La "Death'n'Roll touch" qui les caractérisait est toujours présente mais un peu plus en retrait. Un peu moins Old School également que les précédents enregistrements, on ressent bien les nouvelles influences un peu plus modernes du quatuor. Le groupe phare du moment, LAMB OF GOD, ne semble pas avoir épargné nos nordistes. Les parties grattes en sont visiblement partiellement inspirées, on ne s'en plaindra pas : ça ne fait qu'amener un côté encore plus percutant à leur musique. Le guitariste nous offre des envolées ultra bien maîtrisées, notamment dans "Agony of Indecision" et "You are their Prey". Point de vue percutant, la batterie n'est pas non plus en reste et on imagine aisément le batteur se démener, baguettes aux poings, dans des variations de rythmes ultra incisives. Après une intro sympa et une bonne mise en condition, on a le droit à un "Seize the Day" qui ne laisse présager que du bon pour la suite, variations de voix, rythmes frénétiques, bref : tous les ingrédients de la claque musicale telle que je la conçois sont réunis. La suite ne me fera pas dire le contraire. "Choices", morceau composé pour les proches disparus du groupe sera la première pause que W.I.L.D nous laissera prendre. Voilà un morceau court mais intense, uniquement instrumental, une sorte d'interlude avant de reprendre de plus belle. "Wake Initiated Lucid Dream" est également un morceau incontournable de l'album. J'aime le voir comme un morceau qui nous ramène davantage à ce que W.I.L.D faisait avant. Ce n'est peut être pas pour rien que ce titre est le nom du groupe. Mais si, lisez uniquement les premières lettres ! Allez, je ne vous en veux pas car il m'aura fallu du temps (et la pochette entre les mains) pour m'en rendre compte. Le groupe a évolué, ça ne fait aucun doute. Les compositions sont plus travaillées que jamais. On notera particulièrement la compo de "The Stage is almost set" et "You are their prey", il s'agit du dernier titre de l'album, qui dure plus de 7 minutes. Il se décompose en deux parties dont la deuxième est uniquement instrumentale et clôt l'album de telle façon qu'on s'imagine bien demander un rappel, ou à défaut.... Appuyer à nouveau sur "Play".

Les textes sont désormais en anglais alors que le français était privilégiés jusqu'alors. Dans ses textes, W.I.L.D nous emmène dans un univers assez glauque et malsain. La recherche de soi, la schizophrénie, les cauchemars. La silhouette noire de la pochette ne nous rassure pas beaucoup non plus. Elle représente toute cette quête propre à chacun, et les peurs qui peuvent nous envahir. D'ailleurs, je ne suis pas sure que je m'endormirais paisiblement à l'écoute de "Awaken Nightmare", autre interlude de l'album dans lequel le chanteur nous fait une jolie démonstration de voix claire et murmurée, douce et dérangeante.

C’est au volant, en pleine nuit, que j'ai écouté pour la première fois le dernier né des nordistes. Une chose est sure : j'aurais pu en faire des kilomètres, tellement cet album m'a mise en forme ! Un tel son ne vous donnera pas envie de rentrer sagement vous coucher. En tout cas, les W.I.L.D ont encore fait un bond en avant, ça ne fait aucun doute. Même si le thème du cauchemar est récurrent dans les textes, cette dernière production n'en est absolument pas un et malgré le titre de l'album, l'indécision n'est absolument pas de mise. Pour moi, c'est un coup de cœur, sans hésiter !




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut