CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DIVULTION
The End of Humanity [ 2010 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 31.31 - Style : Brutal Death Metal
Informations :ré édition
Interview :
Contact label : http://morehate.com/news.php
Contact groupe : http://www.myspace.com/divultionband
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 05 mars 2012 - Chroniqueur : KiLa
 

Certains l'auront compris, je suis une fervente adepte du Death et de tous ses dérivés. Aujourd'hui c'est grâce à DIVULTION que je vais à nouveau pouvoir vous parler de tout ça. DIVULTION est un groupe Ukrainien de "Brutal Death / Grind". Le groupe, à l'origine composé de Alexander Zaitsev à la gratte, Maxim Izikilyev à la basse, Alexander Prokofyev à la batterie et Alexander Martynov au micro a connu plusieurs changements de line-up. Aujourd'hui, seuls le guitariste et le batteur sont toujours présents, accompagnés de Anton Rosovskij au chant et Andrey Hutter à la basse. Suite à une première démo en 2008 ("Demoralization"), le combo a sorti en 2010 son premier album "The End of Humanity". Grâce à un label russe, More Hate Productions, ils ont pu se faire connaître davantage et sont actuellement en préparation du deuxième album.

Mais évitons de vouloir regarder trop loin, et commençons par parler du premier album des Ukrainiens. Pour vous donner une idée de ce qui vous attend, le combo cite sur son myspace les influences suivantes : CANNIBAL CORPSE, DEICIDE, CRYPTOPSY... Après une première écoute non sans espérances, j'ai bien envie de rajouter DECREPIT CADAVER à la liste, ainsi qu'un petit AMONGST THE DECEIT. Et puis... Beaucoup d'autres. Et c'est bien là le problème principal de cet album, le manque d'originalité. Il m'aura fallu plusieurs écoutes pour commencer à différencier les morceaux les uns des autres.

Ce qu'on note en premier lieu, c'est que la musique de DIVULTION a quelque peu évolué depuis la Démo. Le combo a dû laisser ses influences Grind un peu de côté, et s'oriente désormais dans un "Brutal Death Metal Old School" presque pur et dur. Le changement de chanteur y est surement pour quelque chose, en effet, le nouveau hurleur est doté d'une voix gutturale typique dans le style qu'il défend. La basse remplit immanquablement bien son rôle et est ultra présente. Niveau gratte, aucun passage n'est réellement marquant, mis à part peut être dans le morceau "Eat my guts", qui est à mon sens le seul morceau qui se démarque un peu du reste de la production. Les passages plus techniques suivis de long hurlements agressifs n'y sont surement pas pour rien ! En parlant de technique, elle est bien présente et les zicos nous font une bonne démonstration de leur niveau chacun dans leur domaine. Problème, comme je vous le disais, mis à part "Eat my guts" et peut être "Words under skin", l'album semble un peu plat et ne se détachera pas du lot, malheureusement. Notons tout de même que la signature avec le label " More Hate Productions " aura permis de faire un pas en avant en matière de production, elle est en effet bien plus propre que sur leur démo... et, il faut l'admettre, la deuxième version de la pochette nous pique moins les yeux que la première et leur donne une image plus professionnelle et crédible.

J'ai remarqué une chose amusante, à l'écoute de cet opus : Les habitués du webzine on peut être lu l'une de mes précédentes chroniques au sujet de SKEWERED et de son album éponyme. Et bien, sachez qu'on en est pas loin du tout ! Sensiblement dans le même style, ceux qui avaient apprécié les Irlandais devraient tout autant apprécier les Ukrainiens. D'ailleurs, dans cette précédente chronique, j'avais abordé le problème qui réside quand un groupe choisit cette voie, celle du Brutal Death Oldschool : Il aura du mal à se démarquer et à apporter une touche vraiment originale au style. DIVULTION n'y échappe malheureusement pas avec son "The End of Humanity", et comme pour SKEWERED, l'album plaira aux adeptes, sans pour autant devenir culte. Je le conseille donc tout de même aux adorateurs du genre, qui pourraient malgré tout y trouver leur compte !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut