CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DEATHHAMMER
Onward to the pits [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 37.41 - Style : Blackened Thrash
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.hellsheadbangers.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/deathhammerofficial http://www.myspace.com/savageposerhunt
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 20 mars 2012 - Chroniqueur : Banger
 

DEATHHAMMER est un duo norvégien emmené par le guitariste et vocaliste Sergeant Salsten et le batteur Sadomancer. Formé en 2006, on peut dire que le groupe est très actif, ils ont déjà sorti une petite dizaine d'EP et de démos. Leur premier album, "Phantom Knights", sorti en 2010 a été bien accueilli par la critique et le public. Fidèle au milieu underground, le duo continue sur la même lancée avec leur second opus "Onward to the Pits", sorti chez "Hellsheadbangers Records".
La guerre aux poseurs est une nouvelle fois déclarée !

D'abord au niveau visuel, il faut avouer que l'artwork ne donne pas très envie au première abord. Même si le monde du métal n'est pas réputé pour ses jolies pochettes d'album, ce coup-ci les norvégiens ont mis la barre assez haut ! Bref, ne nous fions pas apparences et parlons plutôt musique.

Et là, le niveau se relève directement d'un cran. La première chanson du CD, « Deathrashing Sacrifice », qui rappelle furieusement les débuts des allemands de KREATOR et la voix de Mille Petrozza ne fait pas (comme on pouvait s'y attendre) dans la dentelle. Les riffs s’enchaînent à une vitesse folle sans jamais se ressembler ! Le tout reste assez primitif dans la construction, mais le sergent ne manque jamais d'inventivité notamment sur le solo assez impressionnant de « Fullmoon Sorcery ». Sur « Army of Death », sa voix parfois très haut perchée semble venir directement de l'enfer pour répandre leurs pensées blasphématoires. Leur rage et leur énergie sont plutôt communicatives d'ailleurs, plus efficace qu'un cocktail vitaminé !
Le duo ne révolutionne pas le genre, certes, mais bon sang ce que ça fonctionne. Du reste, l'influence de grands groupes est omniprésente sur la totalité de l'album et nous rappelle des albums cultes tels que "Hell Awaits" de SLAYER, "Agent Orange" de Sodom ou encore "Dreamweaver" de SABBAT, voire même "Black Metal" de VENOM, ce que le groupe assume parfaitement.
Même si aucun titre ne sort vraiment du lot, certaines chansons sont réellement excellentes, notamment « Seduced by Flames », qui a tout pour devenir un futur titre incontournable de DEATHHAMMER.

Du long de ces dix chansons, l'album nous fait (re)vivre les 80's, du bon thrash, comme on n'en fait plus tant que ça ces dernières années. Avis aux nostalgiques et aux fans de thrash de la première heure, ne passez pas à côté du dernier opus de DEATHHAMMER ! Un groupe à suivre de près, qui risque de réserver encore de bonnes surprises.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut