CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DREAMCATCHER
Emerging from the shadows [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Digipack - Durée : 42.51 - Style : Heavy-métal
Informations :
Interview :
Contact label : http://brennus-music.com/
Contact groupe : http://www.dreamcatcherfrance.com http://www.myspace.com/dreamcatcherfrance
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 avril 2012 - Chroniqueur : g-rom
 

DREAMCATCHER est un groupe originaire de Charenton-Le-Pont, petite commune située dans le Val De Marne, et composé de Geoff et de Denver aux guitares, de Nico à la batterie, de Rado à la basse et de Chris au chant. Après une première démo sortie en 2006 et après de multiples changements de line-up, DREAMCATCHER sort aujourd'hui "Emerging from the shadows" qui est à mi-chemin entre le "heavy-métal" et le "thrash-métal" avec une bonne dose de progressif.

Le premier morceau "The soul can't rest" commence très calmement avec une petite mélodie au piano avant que ne déboule les guitares. Aucun doute, il s'agit bien de "heavy-métal" et plutôt testosteroné. La voix de Chris est à la croisée des chemins entre Bruce Dickinson et Mike Patton et peut surprendre de prime abord. D'autres titres sont aussi dotés de gros riffs comme "People of the darkness" ou "I will spit on your grave". Le disque est très bien rythmé et les clins d'oeil à IRON MAIDEN ne manquent pas, notamment sur "Fire and Ice" ou "Into the light". La touche progressive présente sur tous les morceaux fait aussi pensé à ICED EARTH.

Mais "Emerging from the shadows" ne comporte pas que des qualités, loin de là. D'abord la pochette, même si elle n'est pas vilaine, elle ne colle pas du tout avec le contenu du disque, elle fait plus penser à du "doom" qu'à du "heavy". Le chant de Chris est aussi un des points faibles de l'opus. Même si sa voix est assez originale et que le bougre possède un timbre particulier, elle n'est pas assez maîtrisée et une certaine impression de fausseté en ressort, parfois. De plus sur la longueur, son chant devient monotone et la lassitude gagne du terrain.
Aussi, quelques morceaux sentent le remplissage à plein nez, "How much i miss you" en tête, qui casse complètement le rythme de l'opus et, comme si cela ne suffisait pas, DREAMCATCHER remet le couvert en fin d'album avec une version acoustique de ce titre.
Pour finir, la production ne casse pas des briques alors que ce style ne tolère aucune faute de ce côté, elle manque de relief et de rondeur.

Au final, et malgré la volonté du groupe de bien faire, DREAMCATCHER sort avec "Emerging from the shadows", un album tout juste moyen dans lequel les aficionados purs et durs y trouveront certainement leur compte. Pour tous les autres, la production plutôt faible, la touche progressive et la voix du chanteur seront autant d'obstacle à franchir pour pouvoir apprécier ce disque. Pour ma part, je n'ai pas réussi à tous les franchir. Peut beaucoup mieux faire!!

Into The Light



pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut