CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine -(16)-
Deep cuts from dark clouds [ 2012 ]
CD Album (Durée : 40.01)
Style : Sludge metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.relapse.com/label/
Contact groupe : http://www.facebook.com/16band http://www.myspace.com/16
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 avril 2012 - Chroniqueur : Doc.Douggy
 

Pour beaucoup, -(16)- fait partie de ces groupes de la nouvelle scène "Sludge" américaine, avec "Bridges to Burn" sorti en 2009 chez Relapse records, mais il n'en est pas moins dans leur cas, le groupe existant en fait depuis 1992 ! Et oui, le quatuor de Los Angeles sévit depuis nombre d'années, avec pas moins de 4 albums en dix ans, et le triple en split/singles. 10 ans c'est la première durée de vie du groupe qui avait en fait splitté en 2004 à la suite de la sortie de "Zoloft Smile". Reformé donc en 2007, -16- repart du bon pied, un bon deal à la main, un line-up stable (Bobby, Cris, Tony, Mateo) et maintenant deux nouveaux albums, dont le dernier en date, "Deep cuts form dark clouds".
Je manque hélas de beaucoup d'informations concernant les conditions d'enregistrement de ce nouvel opus et ne m'attarderai donc que sur le contenu...

Pour les néophytes, -16- fait donc dans le "Sludge metal", tout comme leurs "jeunes" collègues KYLESA, HOWL ou encore BLACK TUSK. Mais contrairement à leurs consorts, -16- possède une touche plus "Hardcore" et leur musique -surtout depuis leur retour- se veut quelque peu plus simplifiée et moins dansante en studio (ce qui n'est pas le cas en live heureusement !)
"Deep cuts from the dark clouds" possède 10 titres pour une quarantaine de minutes, ce qui signifie des durées "standards" concernant les compositions de l'album. Le groupe bénéficie du production en béton, qui est au même niveau que ce qui se fait habituellement; une batterie rythmée qui ne tombe pas dans la répétition, guitare grésillante appuyée par une basse un poil en dessous du niveau, et le chant qui se veut "filtré" d'une certaine manière, viril.

Maintenant, j'ai beau faire tourner le disque en tous sens, l'émotion n'y est pas, et on passe d'un titre à l'autre sans s'en rendre compte... Certes, quelques fois on a de bons riffs groovy qui nous font sortir d'une sorte de coma, mais on y replonge assez rapidement, de part un manque conséquent d'originalité..
Mais mes oreilles se réveillent enfin au milieu de l'album avec les titres "Ants in my Bloodstream" et "Broom Pusher", aux accents plus "psychédéliques" et "stoner" qui donnent un soupçon d'originalité et nous font passer le reste de l'album à tendre l'oreille espérant retrouver ces sonorités, qui auraient vraiment pu relever le niveau, mais hélas, le soufflé retombe, et les titres se réenchaînent.. Jusqu'à arriver au dernier morceau "Only photographs remain" qui se veut efficace, malgré une fin en queue de poisson qui conclue cet album.

Soit -16- n'est pas très inspiré, ou alors, ne se contentent que de reproduire le même schéma... On est loin de l'ambiance hardcore/punk de "Curves that kick", ou de l'efficacité d'un "Drop Out", sur lesquels je vous conseille de rester. Seuls 2,3 titres, la renommée du groupe ainsi que l'artwork les sauvera et les empêchera de tomber dans les méandres des sorties ponctuant le milieu "Sludge".





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR