CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine KATANA
Storms of War [ 2012 ]
CD Album (Durée : 48.27)
Style : Heavy metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.listenable.net/
Contact groupe : http://www.facebook.com/katanaofficial/info http://www.myspace.com/bladeofkatana
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 15 mai 2012 - Chroniqueur : Bakounine
 

Avec son premier album « Heads will roll », KATANA avait amené une bouffée d’air frais dans le microcosme heavy metal. Il faut dire que pour un premier album, ces suédois avaient montré une belle énergie et même parfois quelques tentatives audacieuses qu’il ne restait qu’à concrétiser. Moins d’un an plus tard, voici venu le petit frère, « Storms of War » produit par l'ex "Mercyful Fate" Andy Larocque, même type d’artwork, même décorum nippon mâtiné de samouraï… Ma foi, pourquoi pas ?


Musicalement, on se retrouvera très vite en terrain connu, la voix de Johan Bernspång nette et précise donne le ton, un peu dans le registre d’un Dickinson en moins pêchu, plus mélodique. On a bien à faire à du KATANA, rien d’autre, les guitares et la rythmique sont en place, les influences sont là, toujours peu ou prou les mêmes, IRON MAIDEN sur les excellents « Kubilai Khan », « The samuraï returns » et « Wrath of The Emerald Witch » (Cette intro…), JUDAS PRIEST sur « Reaper »… Ces morceaux ont tous pour eux une structure et des riffs très bons, malgré quelques longueurs sur la fin.
Le problème est que l’on a ici aucun progrès palpable par rapport à « Heads will roll ». Le peu d’expérimentation ne s’avèrera pas forcément adéquat, notamment sur « City on the Edge of Forever » joyeux et entêtant, mais tellement qu’il en devient lassant alors que c’est le titre le plus court de l’album. On appréciera par contre les quelques tentatives, tels ces chœurs d’aspect « pirates » sur « No Surrender » rappelant RUNNING WILD, mais les étonnements seront quand même plutôt minces malgré la présence encore une fois de bons titres de heavy taillés pour le live comme « Modesty Blaise » et « The Wisdom of Emond’s Field » en plus des ceux suscités.


Au final, on a quand même de quoi passer un bon moment à l’écoute de cet album. KATANA a toujours les mêmes arguments, au dessus de la masse des jeunes groupes de heavy. Pour autant, l’absence de vrais progrès, de prise de risque et de découverte d’identité propre laisse submerger la crainte d’une certaine stagnation. Sans être en dessous du précédent, on passe toutefois d’un premier album ultra prometteur à un deuxième album convenable… Pour ma part, je préfère quand même le premier album.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
KATANA - Heads Will Roll

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR