CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine EMMURE
Slave to the game [ 2012 ]
CD Album (Durée : 32.30)
Style : Deathcore
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.victoryrecords.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/emmure http://www.myspace.com/emmure
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 18 mai 2012 - Chroniqueur : Bloody
 

Les fans d'EMMURE en ont bien l'habitude. Chaque année, les ricains nous pondent un nouvel album. Après un "Speaker of the Dead" très bon qui avait fait croître leur popularité dans le milieu deathcore, EMMURE se devait de se surpasser. "Slave To The Game" est t-il à la hauteur des espérances ?

Ma chronique ne sera pas aussi longue qu'un roman, car pour un groupe tel qu'EMMURE, nous savons bien qui n'y aura pas besoin de disséquer pendant des lustres sur ce qui fait ou non la force de ce dernier méfait. Si "Speaker Of The Dead" était la référence du combo et bien, elle le restera. 'Slave to The Game' est peut-être un brin moins inspiré que son prédécesseur, mais il est toujours aussi percutant que ce qu'il avait réussi à mettre sur pied avec 'Speaker Of The Dead'.
Au fond, est-ce un mal ? Sans trop m'avancer, je dirai que non. EMMURE ne cherche pas a s'imposer comme des cadors de la branlette de manche, mais comme des bourrins de la six cordes qui font du bruit. "Slave To The Game" est là si besoin pour nous le rappeler à nouveau. On pouvait craindre une évolution dans le mix pour prétendre avoir un son plus énorme et percutant, mais il n'en est rien. Les Ricains ne trichent pas et ne se cachent pas derrière des mix hautement trafiqués, sur lesquels plus aucun son ne ressort naturel. Les jeunes formations deathcore devraient d'ailleurs en prendre de la graine...
Sinon, comme d'habitude, EMMURE joue « simple » mais gros, on frôle l’écrasant par moment ("Bison Diaries"). Le combo distille sans temps mort des titres qui font mouche ("Protoman", "A.I") avec tout le professionnalisme qu'on leur connaît. Ils ressortent encore la panoplie hardcore pour assurer dans les - méchants - breaks et continuent à jouer sur les accélérations et décélérations pour varier la puissance de leur morceaux. En bref, EMMURE fait du EMMURE, moitié "deathcore", moitié "hardcore", "Slave To The Game" vient compléter de très près "Speaker Of The Dead". Si ce dernier avait eu un second CD, se serait sans aucun doute celui-ci, tellement ces deux albums se complètent.
En en un peu plus de trente minutes, EMMURE vient faire trembler les murs et saigner tes oreilles, par la même occasion. Un son énorme, des riffs, certes, simples, mais rudement efficace, le tout servi par une production excellente ; "Slave to the Game" a de quoi t'arracher quelques pas de two-step !
C'est d'ailleurs en live qui faudra voir la bande à Frankie Palmeri, car c'est là ou ces enfants de chœur doivent recueillir le plus de succès. Vu le résultat entendu sur CD, il y a de fortes chances qu'ils anéantissent quelques salles de concert durant leur tournée.

Avec ce "Slave to the Game", EMMURE relance la partie en faisant plaisir à ses fans, tout en continuant à agiter ses détracteurs. On aura beau dire que rien ne change, mais tout de même, qu'est ce que c'est bon de se prendre des baffes comme celle-ci !

Protoman (NEW!!)



pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
EMMURE - The Respect Issue

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top