CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine BETRAYED HEAVEN
Inner bleeding [ 2012 ]
MCD - EP (Durée : 16.36)
Style : Metalcore / Deathcore
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : https://www.facebook.com/pages/Betrayed-Heaven/253093268069160 http://www.myspace.com/betrayedheaven
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 28 mai 2012 - Chroniqueur : Mary.Scary
 

Pour celles et ceux qui en ont assez de ce trop plein de douceur et qui veulent revenir à quelque chose d’un peu plus brutal, direction Nantes, afin de découvrir quelques sonorités n’ayant rien de paradisiaques : celles de BETRAYED HEAVEN. Formé il n’y a que quelques mois, ce groupe de metalcore/deathcore est composé de cinq membres, sans doute loin d’être des anges, avec pour principales influences musicales, celles de BORN OF OSIRIS, ALL SHALL PERISH ou encore SUICIDE SILENCE. En attendant la sortie de leur premier album prévu pour fin 2012 – début 2013, vous avez toujours la poésie de leur premier EP intitulé « Inner Bleeding »…

« Inner Bleeding » commence de façon étrange : en effet, l’introduction intitulée « Eleven » fait figure d’ovni dans cet EP. Ce n’est ni "metalcore", ni "deathcore", ni autre-core… J’aurais la fantaisie d’appeler cela de la "future pop electro", pensant effectivement à des groupes du style VNV NATION ou COVENANT, pour les connaisseurs… Rien de metal, donc. De plus, cette intro n’est même pas bâclée, elle est réussie et a du style ! C’est donc perplexe qu’on débute l’écoute d’« Inner Bleeding ». Enfin, vous vous doutez bien que tout cela va vite se brutaliser un peu ! Le titre « Betrayed Heaven » en apporte la preuve, et dès le début, ça "gueuuuuuuuuuuuuuarg". Ouf ! Voix roques, guitares lourdes, nerveuses et saccadées… On a confirmation que les BETRAYED HEAVEN ne sont pas des enfants sages, même si on peut avoir un léger doute lors de l’arrivée d’un chœur guilleret dans cette chanson. « Upside Down » continue sur la lancée et créé immédiatement cette folle envie qu’on connait tous : celle de headbanger. Ouf² ! On a de nouveau affaire à quelques chœurs qui rappelleraient quelques peu ceux de CRADLE OF FILTH… Souvenirs, souvenirs !
Ah, notons également dans ce titre un petit retour à la fameuse electro touch qui ne dénature pas pour autant le morceau, tout comme un solo de guitare digne des plus grands groupes de metal progressif. Chapeau pour ce titre multi facettes, mon préféré de cet EP ! On enchaîne sur « Inner Bleeding » qui sonne dès le début plus sombre. Le groupe est assez basé sur les rythmes réguliers, ce titre en étant un exemple flagrant ; cela pourrait en lasser certains, mais il y a du coup une certaine logique mélodique qui s’installe dans la musique de BETRAYED HEAVEN. En clair, il n’y a pas ou peu de surprise, mais ce n’est pas forcément chiant à écouter. Le tout début du titre suivant, « God’s Slut », m’a immédiatement fait penser à GOJIRA et il en gardera quelques sonorités, ce qui n’est pas, de ma part, un reproche. Il a malheureusement un côté trop répétitif qu’un solo de guitare ne viendra casser qu’à la fin. Arrive le dernier morceau, un « Bo(b)nus track », eh oui… après quelques chants de mouettes, vient la cover du générique de Bob l’Eponge ! Les BETRAYED HEAVEN ne cachent donc pas leur attrait pour l’humour, à l’instar d’un autre groupe français, je veux bien évidemment parler d’ULTRA VOMIT. Et c’est sur cette joyeuse note que se termine « Inner Bleeding ».

Je n’ai malheureusement pas entendu dans cet EP le petit truc en plus, celui qui fait sursauter de plaisir les oreilles. « Inner Bleeding » semble suivre le chemin tout tracé qu’impose le style musical sans vraiment prendre de détour et ne sonne donc pas très original. Cependant, ces gars ont quand même un bon potentiel et j’ose croire que leur premier album à venir nous mettra une "patate dans la tronche", à condition qu’ils osent un peu plus prendre le risque de sonner différent, comme ils l’ont fait pour « Upside Down ». « Inner Bleeding » est un très bon « brouillon », si je puis me permettre l’utilisation de ce terme, le groupe lui-même jugeant leur future progéniture comme le « début de leur identité musicale ». De plus, l’artwork made by Hades Design est assez réussi et prouve que BETRAYED HEAVEN, malgré son jeune âge, est un groupe qui soigne son travail et qui est prêt à jouer dans la cour des grands du genre.

Upside Down



pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
BETRAYED HEAVEN - Paradox

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR