CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MARDUK
Serpent sermon [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Digipack - Durée : 46.19 - Style : Black-metal
Informations :Edition deluxe avec en bonus "Coram Satanae".
Interview :
Contact label : http://www.centurymedia.com
Contact groupe : http://www.marduk.nu http://www.myspace.com/truemarduk
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 30 mai 2012 - Chroniqueur : Black.Roger
 

MARDUK fait incontestablement partie des formations de black-metal qui sont restées fidèles en quelque sorte au style, si style il y a. Et ce n'est pas leur nouvel, et douzième opus, intitulé "Serpent Sermon" qui contredira mes dires. MARDUK, c'est 22 ans de carrière donc, 20 ans de "méfaits" discographiques, blasphématoires, guerriers, sales et malfaisants où l'on prône la gloire du malin. MARDUK est toujours là pour nous cracher au visage son venin, sa haine et sa noirceur profonde. Si avec le nouveau chanteur Mortuus, la direction musicale du groupe a quelque peu évoluée, avec notamment "Plague Angel' et surtout "Rom 5.12", ce ne fut que pour mieux inonder notre esprit avec des riffs putrides, des cris malsains, des déclamations d'outre-tombe et des ambiances glauques nous donnant le frisson tant attendu de la part d'une horde de black non frelatée.

Nous passons donc à l'écoute de ce nouvel enregistrement au nom "venimeux" cela va de soi. Au menu, 10 titres, 50 minutes d'apnée dans le monde de MARDUK où Morgan, seul survivant originel, mène sa barque, la barque de la mort ambiante sur le lac des angoisses, des joies morbides, du mal et de l'enfer. Mortuus approfondit ses vocaux encore plus travaillés qu'auparavant, et puis la basse trouve sa voie de plus en plus dans les compositions où il faut le dire, la batterie excelle aussi.
Si les premier envois tels que "serpent sermon", "Messianic Pestilence" et "Souls For Belial" nous renvoient au MARDUK rapide et dévastateur, nous avons ensuite du lourd, du doomesque par exemple avec "Temple Of Decay", où la voix de Mortuus prends tout son sens malfaisant. Et puis, dans cette seconde partie de l'enregistrement, MARDUK nous offre des compositions plus travaillées avec entre autre "M.A.M.M.O.N.", du heavy-black (et oui!) à la IMMORTAL, avec "Gospel Of The Worm". Que dire aussi, de "World Of Blades", au jeu de guitare lame de rasoir pour mieux nous décaper les neurones affectives, dans une ambiance glauque à souhait.
"Serpent Sermon" est donc à mon avis un très bon album comparable à "Plague Angel", digne successeur aussi de "Rom 5.12" et qui surpasse tout de même un "Wormwood" un peu controversé. Cette seconde partie de la carrière de MARDUK avec un line-up stabilisé semble donc continuer sur une route toute tracée vers plus d'insanités malsaines, avec une accroche plus insidieuse qui ne renie pas ses origines brutales et destructives. Les Suédois se maintiennent donc avec force et persuasion dans le peloton de tête mythique du black-métal, amen!

"Serpent Sermon", en conséquence, ne peut que figurer en bonne place dans votre métalthèque, c'est certain. Tout ceux qui suivent le groupe depuis le départ ne pourront que savourer cette nouvelle offrande du métal noir. Ecoute obligatoire, acquisition fortement conseillée, c'est sans appel. Quant aux autres, pourquoi ne pas oser franchir le pas au travers de ce 12ème album, oser la découverte tout simplement?! Vous ne serez pas déçus!




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MARDUK - plague angel MARDUK - Rom 5:12 MARDUK - Wormood MARDUK - Iron Dawn MARDUK - Dark Endless MARDUK - Frontschwein MARDUK - Viktoria


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut