CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


WIG WAM
Wall street [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 44.00 - Style : Hard rock mélodique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.frontiers.it
Contact groupe : http://www.wigwam.no http://www.myspace.com/wigwamania
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 12 juin 2012 - Chroniqueur : g-rom
 

WIG WAM est un groupe originaire d'Oslo, en Norvège, fondé en 2001 et qui officie dans un "glam/rock/sleaze" très édulcoré. Le combo est composé de Glam au chant, de Flash à la basse, de Sporty à la batterie et de Teeny à la guitare. C'est en 2004 que WIG WAM publie son premier album intitulé "667...the neighbour of the beast" qui posait les bases de leur "glam-rock". Il s'en suit plusieurs bons albums comme "Hard to be rock'n roller...in Kiev" sorti à l'occasion de leur participation au concours de l'Eurovision en 2005 et "Wig Wamania" en 2006. L'apogée de leur carrière arriva avec "Don't stop rock'n roll" en 2010 qui permet à WIG WAM d'obtenir une reconnaissance internationale. Le groupe publie aujourd'hui "Wall Street" qui a la lourde tâche de succéder à son excellentissime prédécesseur.

Les choses commencent plutôt bien avec le titre éponyme de l'album "Wall Street". Gros son, gros riffs, refrains et couplets accrocheurs et efficaces à souhait. Le deuxième morceau est du même acabit.

Mais chez WIG WAM version 2012, les bonnes choses ont toujours une fin et celle-ci intervient rapidement. En effet, passé les deux premiers morceaux, nous avons affaire à un enchevêtrement de riffs et des compositions toutes plus poussives les unes que les autres. C'est très simple, on s'ennuie ferme tout au long de "Wall Street", en témoignent "Try my baby", "The bigger, the better" tout simplement insupportable et le très mauvais "Victory is my sweet". Le seul morceau qui aurait pu sortir du lot est "Bleeding daylight", mais l'arrivée du refrain fait littéralement retomber le soufflet. Les seules compositions qui sortent du lot, (au vu de la qualité de ces dernières, ce n'est pas très difficile...) sont "Natural high" et "Things money can't buy". C'est bien simple, aucun morceau de "Wall Street" ne peut être comparé aux plus mauvais titres des précédents opus.

"Wall Street" est un crack musical à lui tout seul, mais sera, à n'en pas douter, un crack boursier au sein même de WIG WAM. Rien n'est à sauver de ce naufrage où tous les morceaux coulent les uns après les autres. Il est clair que WIG WAM a perdu la flamme et le fun qui les caractérisaient. Ne perdez pas votre temps avec ce "Wall Street" désastreux, allez plutôt voir du côté de STEEL PANTHER bien plus jouissif.
Une royale plantade comme on n'en fait plus !

The BIGGER The BETTER


Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut