CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine PICTURED
The strand of time [ 2012 ]
CD Album - Digipack (Durée : 42.59)
Style : Death mélodique
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.finisteriandeadend.com/
Contact groupe : https://picturedmusic.wordpress.com/ http://www.myspace.com/picturefr
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 18 juin 2012 - Chroniqueur : Barclau
 

Un son excellent, une violence qui n'est pas feinte, autant le dire tout de suite: ce disque interpelle dès la première seconde! Rien à dire, on a affaire à du death mélodique de très bonne facture. Guitare parfois heavy, solos de folie avec teintes néo classiques, chant proche du black par cette agressivité. L'artwork est sublime, autant la pochette que le livret, les textes sont bien recherchés, avec un vrai propos et une écriture intéressante. Lisez celui de "metal", excellent!
Une maîtrise technique qui impressionne, tout est très bien joué, agressif, le tout servi par une production exemplaire. Groupe français de surcroît, on a le droit à un peu de fierté, non? Et bien, le reproche récurrent qui leur est adressé est de trop sonner scandinave. C'est vrai. Mais...j'avoue avoir été pris de nostalgie à l'écoute de "The strand of time", le groupe perpétuant une scène très 90's laissée en friche par ses fondateurs (n'y voyez pas de reproches). Début des années 90, la déferlante du death mélodique scandinave me frappe de plein fouet, et me poursuit depuis. Voilà qu'un groupe m'y renvoie avec un talent infernal, je n'arrive donc pas à bouder mon plaisir. Vous l'aurez compris, il s'agit presque plus d'un débat!

Et les morceaux dans tout ça? Et bien du tout bon! Et quand même une tendance actuelle dans les rythmiques, les breaks et cassures. Rien qu'avec "Metal" on a une panoplie détonante. "The howling forest" nous sert une intro toute en beauté aux claviers, on repense un peu à CHILDREN OF BODOM. Le titre part de ses mélodies magnifiques en leur rajoutant des couches de violence avec des subtilités rythmiques et harmoniques, avant de prendre un virage bien death, puis de retourner au calme relatif. Un morceau très bien construit. "Black bible" se fait plus direct et incisif, avec un refrain limite heavy. "Curses" renvoie à IN FLAMES période "Whoracle". "The dwelling" est très heavy death, avec un début qui sent bon IRON MAIDEN. La même chose que je ressentais avec la scène de Göteborg. La suite du morceau est carrément SOILWORK. "Stranger" continue bien dans la lignée, se rapprochant plus d'un DARK TRANQUILLITY.
Hé là! Ça commence à faire beaucoup, non? Alors voilà, le moment où j’émets une réserve. Si le fait de sonner scandinave ne me pose aucun problème, ressembler c'est autre chose. Certes, quand on s'inscrit dans un genre, on ressemble forcément un peu aux autres. Mais là c'est parfois trop, et vraiment dommage. "The strand of time" est un très bon disque qui, avec plus de personnalité, aurait pu être exceptionnel. On pense à SOILWORK, IN FLAMES, ARCH ENEMY, AT THE GATES, CHILDREN OF BODOM, DARK TANQUILLITY ET MORS PRINCIPIUM EST (surtout pour la voix), ce dernier reprenant déjà d'anciennes recettes à un moment où la plupart des précédents avaient changé. Mais quelle est la place de PICTURED dans tout ça? Ceux qui n'ont pas vécu la "grande époque" du death mélodique trouveront ici une reliure directe entre 2012 et 92. Mais les autres y éprouveront soit de la nostalgie, soit le sentiment que le groupe nous sert du réchauffé. Une relecture, voire une redite assez orthodoxe.
J'aurais aussi aimé un titre direct, genre un boulet de 3 minutes à la AT THE GATES sur "Slaughter of the soul". Les titres sont un peu longs, parfois trop remplis, trop riches, si bien qu'on a du mal à se souvenir d'une idée forte. Les débuts des titres sont par contre bien accrocheurs, d'ailleurs ce qui avait fait le succès du death metal scandinave, c'est cet emprunt du caractère accrocheur du heavy metal. Ici, on le perd parfois. Les solos, un peu trop systématiques à mon goût, mais terriblement bien joués, sortent tout de même un peu ce disque de sa liste de ressemblance. Ressemblance, mais pas imitation non plus, je tiens à distinguer, car le groupe joue dans la cour des grands, et leur disque témoigne d'une maîtrise sans équivoque. Un groupe à suivre et surveiller de près!

Au final, même s'il nous laisse une impression un poil ambiguë, l'album est puissant, techniquement irréprochable, violent, mélodique, inspiré, et ravira ceux qui n'ont jamais écouté les suscités. Peut-être aussi que "the strand of time" les aideront à faire le pas, et c'est plutôt pas mal, non?





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR