last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA - Internal Affairs [ 2012 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (61.10) | Rock
Informations Egalement disponible en version digipack comprenant le bonus track "American High"
INTERVIEW
Contact label http://www.coronerrecords.net/
Contact groupe http://www.facebook.com/pages/The-Night-Flight-Orchestra/210664785613576 http://www.myspace.com/nightflightorchestra
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 06 juillet 2012
Chroniqueur : Charcoal.Blood

Le projet THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA voit le jour en 2007, alors que le groupe SOILWORK est en tournée en Amérique du Nord. BJörn Strid, le chanteur, discute alors avec David Andersson, guitariste de MEAN STREAK et guitariste session de SOILWORK, à propos des classiques incontournables du Rock qui ont marqué l’histoire de la musique et qui reviennent toujours dans la vie d’un musicien. Le sujet se transforme vite en délire musical et prend rapidement forme avec l’enrôlement de Sharlee D’Angelo, bassiste d’ARCH ENEMY, sans aucune prétention, avec pour simple but de jouer des chansons qui réfèrent au Rock des années 70 et 80, caractérisées par des noms de lieux, de personnes ou de boissons alcoolisées. C’est de cette manière que sont nés les onze titres (douze pour la version digipack) de ce premier album intitulé « Internal Affairs » paru depuis le 18 Juin 2012 sur Coroner Records.


La basse de « Siberian Queen », avec laquelle s’ouvre l’album, nous embarque immédiatement au cœur des 70’s avec un tempo de batterie digne d’un LED ZEPPELIN. Force est d’admettre que l’état d’esprit rétrospectif que le groupe a voulu donner à ses compositions est bien là et donne l’agréable impression de voyager dans le temps. On pourra certainement remarquer que le son des amplis à lampes a grandement évolué depuis le temps, mais l’overdrive de la guitare est très caractéristique de cette époque et l’atmosphère qui émane du titre séduit sans mal l’auditeur. Pour développer et insister sur cette façon de sonner, on peut dire que les Suédois ont réussi à enregistrer des titres typiquement Rock, avec un son et des technologies modernes tout en collant parfaitement à l’image de ce qu’était le paysage musical de ces décennies. On retrouve d’ailleurs dans toutes les chansons, les influences de groupes tels que KISS sur « California Morning », mais aussi DEEP PURPLE sur « Miami 5 :02 » ou encore les STONES sur l’intro de « Stella Ain’t No Dove », pour ne citer que les références les plus évidentes. De même, « Internal Affairs », chaud comme un samedi soir dans les night clubs, comporte un large côté « Funk » comme pour rappeler les divers courants ou influences que l’on pouvait retrouver durant cette période. Les ambiances paraissent familières et évoquent sans cesse des souvenirs, bien que les chansons soient interprétées de manière personnelle. De plus, le côté mélodique est très accentué grâce à la voix de Björn qui fait preuve d’un panel de tonalités plus étendu par rapport à son registre habituel. Tous les musiciens se prêtent au jeu et respectent les clichés sonores de ces années avec notamment l’utilisation de guitares Fender et leur grain si particulier et si reconnaissable. Ainsi, on entend tout au long de l’album des gimmicks de guitare, des phrasés de basse ou des plans de batterie qui rappellent les prémices d’un genre qui a largement évolué depuis et qui est devenu la source des musiques électriques actuelles. Bref, il n’y a parfois pas besoin d’en écrire des pages pour dire qu’un album est bon, et dans ce cas précis, nous avons un disque excellent, sublimement composé et qui transporte son auditeur à l’essence même du « Rock n’ Roll ».


Le pari n’était pas gagné pour THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA qui signe ici un premier opus vraiment au-dessus de toute attente. Le challenge était ambitieux pour des musiciens qui pratiquent usuellement du Métal extrême, mais il est relevé avec génie et apporte une grande bouffée d’air. A l’heure où certains sont affairés à la recherche de la puissance et de l’agressivité sonore, « Internal Affairs » propose quelque chose de plus épuré mais radicalement efficace. Un disque à mettre entre toutes les bonnes oreilles et à recommander !



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA - Skyline whispers

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
NASTY [Notre Dame d'Oé - 37] > 12-07-2019
NASTY [37] 12-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : Sabrina
Sabrina (46)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours