last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine CATUVOLCUS - Gergovia [ 2012 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (57.52) | Black Folklorique
Informations
INTERVIEW :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label http://www.deathboundrecords.com/
Contact groupe http://www.facebook.com/catuvolcusmetal http://www.myspace.com/catuvolcus
II-Par Monts et par Vaux  Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 26 juillet 2012
Chroniqueur : Bakounine

Des groupes abordant des thèmes historiques, il y en a une bonne tripotée. Pour autant, je n’ai pas mémoire d’un groupe abordant l’histoire des guerres gallo-romaines. Même dans la scène pagan folk française, les groupes abordant des thématiques gauloises l’ont souvent fait par d’autres biais, la fiction notamment pour Aes Dana ou Bran Barr ou encore des choses plus imagées chez Belenos ; mais aucun ne s’est borné à s’appuyer sur la pure vérité historique ou tout du moins les récits qu’on en fait à notre époque.
C’est Catuvolcus, le premier groupe que je connaisse qui le fasse, ce projet québécois démarré en 2007 par Pierre-Alexandre Plessis alias Segomaros, loin des thématiques classiques régionalistes de la scène black metal québécoise (Forteresse, Monarque, Chasse-Galerie…). D’ailleurs, on retrouve Matrak de Chasse-Galerie à la basse ici et un dénommé Maxime Coté à la guitare principale. Après un excellent EP « Terres de Sang » et un album nommé « Vae Victis » que je n’ai pas écouté (personne n’est parfait), voici « Gergovia » dont il n’est pas nécessaire de faire un dessin pour expliquer les thèmes abordés. En fait, Catuvolcus, c’est un peu l’anti Ex Deo.



Musicalement, on a affaire à un black folklorique de très bonne facture dans la tradition. A l’exception des deux interludes instrumentales au début et à la fin « Elaver » I et II, tous les morceaux sont un peu taillés sur le même modèle, riffing traditionnel mais bougrement efficace avec des passages calés sur des mélodies folkloriques typiques qui pourraient être jouées à la flûte (d’ailleurs il y en a un qui ressemble à s’y méprendre au morceau « La Caccia Morta » de Furor Gallico), rythmique très hargneuse et solide (avec un effort méritoire fait dans la programmation de la Boîte à rythmes…) et surtout une belle diversité au niveau vocal avec du chant strident black metal de bon aloi associé à des chœurs semi chantés assez proche de ce que les groupes viking metal font et à quelques growls à l’occasion. Le premier vrai morceau « Par Monts et par Vaux » est d’ailleurs absolument monstrueux et affecte l’auditeur de manière exemplaire. Le très long « Litoviccos » est également un bon moment à passer avec cette dichotomie violence et mélancolie liée au contexte (en gros Litoviccos est un chef éduen allié à César et qui trahit pour aller porter assistance aux gaulois assiégés) assez bien rendue. « La colline de Chanturge » est également une belle réussite au niveau mélodique avec des soli bien sentis et une basse majestueuse.
Globalement, le niveau est très bon mais l’ensemble pâtit toutefois d’une certaine redondance due à une trop grande homogénéité des structures. De plus, la deuxième partie de l’album à partir de « Aux Portes de l’Oppidum » est en dessous du niveau de la première avec des titres qui bien que corrects font moins mouche à l’image de « A la poursuite des vents » qui, passé l’exposition du premier thème, n’apporte plus grand chose.


Au final, c’est tout de même une belle pièce que ce « Gergovia ». Partant d’un sujet "casse-gueule" si mal réalisé, le groupe s’en tire très bien. On a même un vrai progrès par rapport à l’Ep déjà très bon. Reste les petits points faibles comme les morceaux longs et le tassement de l’intensité sur la fin, mais ne boudons pas notre plaisir. C’est un album de black folklorique comme il n’y en a pas tant que ça, hargneux et convainquant pour un groupe qui ne demande qu’encore un peu plus de maturité pour exploser.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
LEYMFEST 7 [LEYMENT - 01] > 31-08-2019
LEYMFEST 7 [01] 31-08-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : BLACK BOMB A
BLACK BOMB A (28)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours