CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FEUERZEUG
Dead Wahines and Tsunamis [ 2011 ]
CD Album (Durée : 70.03)
Style : Stoner rock
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : http://www.fzband.com http://www.myspace.com/feuerzeugband
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 01 août 2012 - Chroniqueur : Mary.Scary
 

Si vous vous baladez à Lausanne et que vous parlez à quelqu’un de “feuerzeug”, il est possible qu’il vous donne son briquet. Ou encore – et là c’est plus intéressant – qu’il vous parle du groupe de stoner rock FEUERZEUG né en 2008 et provenant « de la Suisse, naturellement ». Pas de chants tyroliens au programme donc mais plutôt une ambiance road trip in the US desert pour « Dead Wahines and Tsunamis », leur second album.

Cette ambiance s’installe une fois le cd en main ; en effet, l’artwork créé par David Van Neeg, le chanteur himself, est simple mais est tout de même l’illustration adéquate de la musique, comme l’affiche d’un film de western moderne collerait avec la bande originale déjantée de ce dernier. C’est donc parti pour treize titres de rock pêchu divisés en deux actes, titres plus ou moins semblables les uns les autres mais dont quelques uns sortent néanmoins du lot.

Commençons en toute logique par l’acte I avec « Cyclops Will be Beheaded » qui introduit l’album avec des riffs nerveux sonnant vintage, des voix motivées et une batterie punk quasi californienne.
« Landkreuzer » ravira les fans de QUEENS OF THE STONE AGE et son énergie ainsi que ses sonorités plus stoner que le titre précédent font de lui le meilleur morceau de « Dead Wahines and Tsunamis », bien que l’instrumental « Cruising the Desert Part Two » lui volerait presque la vedette.
Après un début dans le ton global de l’album, « Evel Knievel has Kissed the Devil » ajoutera une touche de funk à l’ancienne et dans l’évocateur « I’ll Scratch Until I Bleed a Flood », David Van Neeg aura tendance à pousser une chansonnette plus heavy. « Nitroghostcar » quant à lui verra son chant orienté punk plus fébrile que sa rythmique.
Mélange des influences du groupe oblige, « Fusion Van » prouve que FEUERZEUG fait partie des amateurs de RAGE AGAINST THE MACHINE, entre autres. J’ose même dire que le chant me fait penser à celui de Dexter Holland (THE OFFSPRING). Bref, une orientation qui sonne généralement plus punk que stoner à mon oreille.
L’acte II se veut plus lent mais n’est pas moins moderne que le ptemier et reste grandement rock, comme si ce besoin de nervosité était nécessaire pour les musiciens ; d’ailleurs « Magma, Lava and Burned Karma » en est le meilleur exemple puisqu’on passe constamment du dodelinage à l’inévitable taper du pied lors de son écoute.

Ne vous attendez donc pas à écouter du stoner dit « enfumé » mais plutôt à du rock nostalgique des nineties. Si les guitares font l’éloge des années 70, le chant est lui plus moderne et flirte avec le grunge façon NIRVANA, donc autant être averti.
Certaines mélodies et riffs ne manquent pas d’être efficaces mais « Dead Wahines and Tsunamis » ne donne malheureusement pas assez de relief, de variété alors qu’il est composé de treize titres ; comme écrit plus haut, quelques morceaux sont intéressants mais ils sont globalement tous assez similaires et c’est bien dommage.
Profitez donc de cette saison estivale pour découvrir FEUERZEUG et leur dernier opus car leur musique a l’avantage de seoir à ces jours chauds et ensoleillés.

Fusion Van



pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top