CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DUBLIN DEATH PATROL
Death sentence [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Digipack - Durée : 40.06 - Style : Thrash métal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.mascotlabelgroup.com/
Contact groupe : http://www.dublindeathpatrol.com/ http://www.myspace.com/dublindeathpatrol
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 02 août 2012 - Chroniqueur : g-rom
 

DUBLIN DEATH PATROL est un "side project" composé principalement de Chuck Billy (TESTAMENT) et de Steve "Zetro" Souza (ex EXODUS et LEGACY), originaire de la Bay Area en Californie et formé en 2006.
Pour son deuxième album, ces deux légendes du Thrash metal se sont entourés de Willy Lange à la basse, de Danny Cunningham à la batterie, de Steve Robello, Greg Bustamante et du frère de Chuck Billy, Andy Billy aux guitares.

A l'entame de "Death sentence", le "thrash metal made in Bay Area" est bien de sortie. Le disque ne laisse aucune place à la finesse ou à la poésie, l'entreprise de destruction (massive ? ) vient de commencer. Les rythmiques sont tantôt alambiquées ("Mind swen shut"), tantôt lourdes ("Conquer and divide"), tantôt saccadées. DUBLIN DEATH PATROL multiplie les cassures, ce qui ne donne aucun répit à la section rythmique. Le charme de ce "side project" réside dans l'approche punk de sa musique qui semble avoir été composée principalement pour le "fun" et dans l'urgence. De plus, les guitaristes ne sont pas en reste et décochent quelques soli qui ne sont pas piqués des vers comme sur "Dehumanize", "Blood sirens" ou "Macabre candor".

Le problème, c'est sue DUBLIN DEATH PATROL est, en termes qualitatifs, à des années lumières de TESTAMENT ou EXODUS. D'accord, il s'agit là d'un "side project" dont le seul but est de se faire plaisir, mais alors pourquoi faire du thrash metal quand on pratique ce style avec beaucoup plus de brio avec sa formation d'origine ?
Aucun morceau ne ressort vraiment du lot et aucun ne possède ce petit quelque chose qui nous donne envie d'y retourner, bien au contraire. "Death sentence" porte bien son nom. Quand on sait que les militaires américains avaient, en Irak, pour instrument de torture l'écoute du heavy metal, il ne fait aucun doute que ce disque aurait eu une place de choix dans leur playlist. Enfin, et à l'inverse de Chuck Billy, Steve "Zetro" Souza ne semble pas trouver sa place et appuie encore plus le côté bancal de l'album.

Quelle déception que ce dernier DUBLIN DEATH PATROL. Au vu du pedigree de ses membres, nous étions en droit de nous attendre à un disque d'une qualité bien supérieure à ce "Death sentence" sans relief, sans originalité et sans inspiration. Vivement le dernier TESTAMENT!!!





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut