CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DRONE
For torch and crown [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Digipack - Durée : 41.11 - Style : Thrash metal moderne
Informations :
Interview :
Contact label : http://metalville.de/
Contact groupe : http://www.dronemetal.com/ http://www.myspace.com/dronemetal
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 août 2012 - Chroniqueur : Barclau
 

Une introduction à la In Flames commence le morceau Format C, ouvrant le troisième album de Drone, au solo très In Flames aussi. En général quand ça commence comme ça, ça m'irrite. Mais bon, il faut toujours avoir une vue d'ensemble avant de parler... Malgré le nom du groupe, nous voici face à du trash "moderne", intégrant des éléments metalcore et death mélodique.
Avec "Making Believe", encore une fois j'ai l'impression d'un riff d'In Flames (surtout sur "Comes Clarity"), puis ça part dans un délire plus rock, refrain fracturé qui me fait penser à certains morceaux de "The Chainheart Machine" de Soilwork. Le niveau technique est excellent, le son terrible et bien radical.
Avec "Deepest Red", on a un bon gros riff power metal, bien efficace, suivi d'un refrain tambourinant et hurlé, plus mélodique. Les soli harmonisés sont bienvenus, bien techniques, mais concis.
Dans "Zombies in the Moshpit", on a un vrai cœur trash à la Testament old school suivi d'un solo harmonisé tendance Europe du Nord.
Je me serais bien passé du chant clair sur le break de "For Torch And Crown", mais heureusement la relance qui vient est bonne (dont un clin d'œil à Machine Head). D'ailleurs je me serais bien passé de tout le chant clair, et de l'aspect metalcore disséminé de-ci de-là, heureusement modéré mais toujours prompt à bousiller la fête quand on commence à s'amuser.

"Stick to yourself" a un truc en plus avec son entrée mélodique et puissante, son couplet à la Slipknot (même pour la voix), jusqu'au break vers 2mn30 où là c'est même un peu trop. Mais bon, le refrain vient un peu gâcher le plaisir, il n'est pas mauvais ; toutefois, j'aurais préféré qu'il soit hurlé, ou autre chose, ce qui éviterait l'impression d'un collage après coup.
"Croak in your waste", ça sent le Testament, excepté le refrain et le pont disons, tout comme "Short Way Down". Drone est assez malin pour mélanger et brouiller les pistes en incorporant d'autres éléments, mais malgré le mélange, le groupe sonne parfois à mes oreilles comme un pot-pourri d'influences modernisées. Une belle liste au passage! En gros, je n'ai rien découvert de véritablement nouveau dans cet album. Forcément, dans le gros son qui tâche, les ressemblances sont inévitables (jamais pu convaincre ma mère du contraire), comme dans tous les styles, mais si le groupe travaille un peu plus sa personnalité, il pourra d'autant mieux se détacher et mettre son excellent niveau d'exécution au service de sa distinction. Je ne les réduirais pas non plus à un simple recyclage, modernisant parfois du trash 80's de la fameuse bay, saupoudrant le tout d'éléments d'In Flames, Soilwork, car le résultat est satisfaisant et pourra réunir plusieurs générations de metalleux.
Le tout garde aussi une cohérence ; nous n'avons pas l'impression d'un groupe tiraillé entre plusieurs envies, faisant tout sans savoir choisir, mais plutôt une bonne synthèse de genres autrefois distincts, mariant donc sans sourciller du mélodique à la suédoise sur fond de trash et power américain.

Quelques réserves, je ne boude pas mon plaisir pour autant, c'est bien fichu, pas révolutionnaire, mais ça fait travailler la nuque. Voyons ce que les vainqueurs du metal battle 2006 du Wacken Open Air nous réserveront pour la suite, je leur fais confiance !
Je souligne juste ce dernier point pour conclure : lisez le texte de "Making Believe", là je dirais que je suis bien d'accord avec eux !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DRONE - Head-on collision

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut