CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GRAVE
Endless procession of souls [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 45.08 - Style : Swedish old school death metal
Informations :Dispo en LP, edition spéciale avec 2 covers (ANTHRAX/VOIVOD), pochette cartonnée, patch et tee-shirt
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://centurymedia.com/newsdetailed.aspx?idnews=11583&idcompany=3
Contact groupe : http://www.grave.se/ http://www.myspace.com/gravespace
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 28 août 2012 - Chroniqueur : Doc.Douggy
 

GRAVE, l'un des derniers fers de lance de la scène "Old School Swedish Death Metal" (avec UNLEASHED, ENTOMBED ayant dévié si l'on peut la chose comme ça et DISMEMBER ayant splitté) continue à creuser plus profond sa tombe et nous revient cet été avec leur dixième album "Endless Procession of Souls". A noter entre deux, leur retour glorieux chez Century Media qu'ils avaient quitté après "As Rapture Comes" en 2006 ; le recrutement de Tobias Cristiansson (DISMEMBER) à la basse en 2010 et un second guitariste en la personne de Mika Lagren (FACEBREAKER).
Il ne reste donc plus qu'Ola Lindgren comme membre originel du groupe.
Et en bon faire-valoir, celui-ci a enregistré ce nouvel album dans son propre studio le "Souless" et l'a aussi mixé et masterisé lui-même. Actifs depuis leur retour en 2002 avec "Back from the Grave" le quatuor est en mode "automatique" avec une sortie tous les deux ans, pour une qualité équivalente, le groupe n'ayant pas changé sa recette depuis ses débuts.

Et passée sa petite introduction "Dystopia", laissant apparaître ce son de guitare si "croustillant", on se retrouve embarqués dans ce qui fait tout le death "made in GRAVE" : rythmique binaire ou en mid-tempo, le chant caverneux d'Ola n'a pas évolué depuis ses débuts et des soli d'outre-tombe infernaux. Mais malgré tout ça le premier titre "Amongst Marble and the Dead" bien qu'efficace, sent le réchauffé et l'on voit venir à l'avance ce qui va suivre...
Ola nous explique qu'il a laissé une bonne part de la composition de "Endless Procession of Souls" à ses musiciens, part qui se ressent plus à l'écoute la troisième piste "Disembodied Steps" qui pour le coup marque un peu plus de fraîcheur grâce à des riffs sonnant "moins" GRAVE et plus "groovys" avant son break qui creuse plus profond à la rencontre des vers, pour reprendre la recette habituelle et terminer sur un solo et un retour sur riff principal.
Avec "Flesh Epistle" et "Passion of the Weak" GRAVE revient à des compositions plus banales, mais sans le moindre doute efficaces.
"Winds of Chains" (est-ce là un jeu de mots ? ) et son introduction vent et chaînes (fallait s'en douter) et quant à lui peut-être bien le titre qui m'aura le plus arraché de mouvements cervicaux par son riff principal accrocheur et rock n'roll. Là où "Perimortem" possède des accents thrash, "Plague of Nations" me rappelle sans conteste le old ENTOMBED. Et l'album termine sur "Epos" et ses sept minutes au compteur pour une conclusion "death métallique" qui donne à GRAVE toute la signification de son entité part son côté funéraire et mortuaire, tout en revenant à ce qui fait l'identité du groupe. Reste à noter un très bel artwork qui reste dans la continuité graphique de "Burial Ground" (2010) signé Costin Chioreanu (exposant aussi du Roadburn 2012, le monde est petit !).

Même si le plus souvent lorsqu'un groupe sort des albums avec un tel automatisme, cela signifie par moments qu'il y a beaucoup à jeter, ici GRAVE nous sort un "Endless Procession of Souls" abouti laissant la part à ce qui fait son identité mais touchant aussi à quelques influences un peu plus variées, le tout avec toujours autant d'efficacité. Le groupe ne se mouille pas en sortant la même recette mais au moins les fans ne seront pas déçus, sauf s'ils attendaient une réelle nouveauté qui n'est pas vraiment de mise. Les néophytes quant à eux pourront apprécier le "Swedish Old School Death metal" du groupe qui est hélas l'un des derniers avec plus de vingt ans de carrière encore dans le circuit de nos jours.





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
GRAVE - As Rapture Comes GRAVE - Dominion VIII GRAVE - Burial Ground


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut