CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CRYSTAL VIPER
Metal Nation [ 2012 ]
CD Album (Durée : 66.19)
Style : Heavy Metal
Informations :Ré-édition 2009 + 6 titres bonus
Interview :
Contact label : http://www.afm-records.de/
Contact groupe : http://www.crystalviper.com/ http://www.myspace.com/crystalviperofficial
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 30 août 2012 - Chroniqueur : Bakounine
 

Consécutivement à l’album « The Curse of Crystal Viper », AFM Records sort le deuxième album de Crystal Viper sorti en 2009. Alors, déjà l’apparence extérieure me faisait un peu peur. Était-ce l’artwork franchement pas beau (on dirait les troupes du seigneur des ténèbres dans Taram et le chaudron magique…), le nom « Metal nation » apte à faire passer Manowar pour un groupe pas cliché du tout… En tout cas, cette nouvelle version comporte six titres boni et permettra aux personnes intéressées de se le procurer plus aisément.

Pour le reste, l’album me paraît assez clairement en-dessous de son prédécesseur. A l’exception du titre éponyme et de « 1428 » qui parviennent à déclencher l’intérêt et sont allègrement au niveau, le reste paraît bien plus insipide, la faute sans doute à des structures très proches à la voix de Marta Gabriel qui n’a pas évolué et me semble même parfois en-dessous du niveau qu’elle affichait sur le premier album, malgré les passages plus aigus parfois. Le timbre est toujours assez homogène et éraillé, proche de celui de la chanteuse des Crucified Barbara, mais la sauce ne prend pas et ce notamment lors de la ballade « Her Crimson Tears » sur lequel le côté sous-Doro est notable et fait pencher la balance en sa défaveur. La production a été rééquilibrée avec une batterie remise en avant et un batteur qui prend plus de risques (même un break sautillant sur « The Anvil of Hate ») mais du coup on entend un peu moins la basse et je trouve que le tout sonne moins naturel. Le rythme global des morceaux a beaucoup progressé s’approchant du speed mais la magie y est moins. Les refrains sont moins notables, l’ensemble est plus plat. Les morceaux ont beau être léchés et bien construits (notamment « Zombie Lust (Flesh Eaters) »), l’ensemble s’avère assez lassant. Et puis pour le reste, même nombre de morceaux que le premier album et les quelques prises de risques ne s’avèrent pas forcément payantes (ainsi le côté inquiétant avec présence de claviers sur « Gladiator : Die By The Blade »). Enfin, l’album s’achève par une reprise d’Agents of Steel, correcte sans plus car très proche de l’original. Pour finir dans les boni, nous retrouvons le morceau d’introduction de leurs concerts (ce qui n’est pas une idée stupide et au final, c’est assez plaisant malgré une sonorité un peu mauvaise), des versions karaoké de « Bringers of Light » et « Metal Nation » (comprendre versions instrumentales) assez gadget, une version 2011 d’un vieux titre, une version de « The Anvil Of Gate » dans une version demo de 2007 moins bien produite que celle de l’album et une reprise de Running Wild.

Bref, sur cet album, on retrouve Crystal Viper dans la continuité de ce qu’ils avaient sur le premier album. Les titres ne sont pas fondamentalement mauvais mais l’ensemble est moins bon clairement. Pas catastrophique, mais si vous voulez découvrir le groupe, je vous conseille clairement d’orienter votre chemin vers « The Curse of Crystal Viper » que sur ce « Metal Nation ».





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
CRYSTAL VIPER - The Curse of Crystal Viper CRYSTAL VIPER - Possession CRYSTAL VIPER - Queen of the witches

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR