CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine COVEN
Whorship new gods [ 2012 ]
CD Album (Durée : 40.20)
Style : Old Heavy/Doom metal
Informations :Ré-édition de l'album sorti en 1987
Interview :
Contact label : http://shadowkingdomrecords.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/coventhirteen
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 31 août 2012 - Chroniqueur : Doc.Douggy
 

Quand des groupes tombent dans l'anonymat pendant près de vingt-cinq ans avant de tenter de revenir sur les devants de la scène... C'est le cas avec COVEN, groupe de heavy/goom qui en 1987 sortait son premier opus "Whorship New Gods". Pour information, le combo issu de Seattle (à ne pas confondre avec le goupe de thrash issu de la même ville, ou encore celui de "Ritual rock" des années 60 qui faisait des rituels sataniques sur scène) sortait une seconde démo "Ragnarok" sous le pseudonyme COVEN 13 avant de tomber aux oubliettes...
Mais voici que cet été et suite à leur réunion en 2011, Shadow Kingdom Records ressort leur premier album pour aider le groupe à se relancer, mais aussi et surtout pour faire connaître la musique des Américains au monde entier.

Pour le coup, l'album a juste été réédité et non remastérisé, donc la première chose qui choque lors du démarrage de cet album est bien cette production vieillotte qui dès les débuts de "Riddle of Steel" me font penser au plus grand du genre : BLACK SABBATH.
D'ailleurs, la comparaison s'arrête là, car "Whorship New Gods" n'étant pas ré-enregistré, la dimension sonore prend une tout autre tournure. Le batteur est parfois limite lors de ses roulements, le chanteur quelquefois poussif (comme sur"Ruler"). Mais cet aspect "old heavy/doom" donne tout son charme à l'amateur de vieux sons que je suis et j'arrive à rentrer sans moindre mal dans l'univers de COVEN, un univers ponctué de mythologie nordique et d'heroic fantasy. Plus proche de WITCHFINDER GENERAL que de TROUBLE ou PENTAGRAM, le groupe arrive à me marquer avec une approche et une sincérité à la composition, même parfois "kitsch", mais que peu de groupes osent encore arborer de nos jours.
Pas de guitar hero ou de son massif de guitares branchées sur une certaine marque "vintage" que tout le monde connaît, mais plutôt un retour aux sources d'un style qui a plus de trente ans et des pages de groupes qui ont écrit son histoire. Peut-être d'ailleurs pour certains, COVEN en a-t-il écrit une partie, comme l'a fait WITCHFINDER GENERAL. Je retrouve donc tout ce qui fait et caractérise le style du chant qui prend aux tripes aux allures d'un tourmenté, des riffs en acoustique sur les introductions comme sur "Kiss Me With Blood", des paroles simples et compréhensibles, des effets de guitares non retouchés par des centaines de machines, une batterie rock 'n roll mise en avant qui rythme les paroles et des riffs qui tout simplement donnent l'impression, comme avec BLACK SABBATH, de communier avec le démon ("Burial Ground").

Donc à l'écoute de certains des titres, j'ai parfois une impression de déjà-entendu ou d'un "Ouhlà, ils ont un peu de mal" mais je tiens doublement à rajouter que cet album va avoir vingt-cinq ans cette année ! Des titres comme "Riddle of Steel", "Kiss me with Blood", "Burial Ground", "Threshold of the New" (je sais pas pourquoi quand j'écoute celui-ci j'ai envie d'aller me balancer un CELTIC FROST !), le riff hard-rock de "Jail House" ou encore l'offrande à Loki sur le titre du même nom ne méritaient pas de tomber dans l'oubli.

L’Amérique, par le biais de Shadow Kingdom Records nous dépoussière ce qu'elle a de meilleur dans l'underground pour apprendre aux jeunes groupes ce qu'est le "heavy/doom". Une belle leçon. Mais aussi et hélas à cause d'un enregistrement qui a vieilli, un album qui n'intéressera que les afficionados du genre qui prennent le temps de s’intéresser à la partie old school de ce style ou encore un fan des 80' tout simplement. Il n'empêche que l'on pourra retrouver les gaillards aux "Hammer of Doom" cet automne en compagnie de PENTAGRAM et consorts. Ce n'est certes pas l'album de l'année, c'est vieux et dépassé, mais ça sent une sincérité que j'espère l'on pourra retrouver sur scène ou lors d'un nouvel enregistrement à venir peut-être ?!





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR