CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ILLDISPOSED
Sense The Darkness [ 2012 ]
CD Album - Digipack (Durée : 53.52)
Style : Death Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.massacre-records.com
Contact groupe : http://www.illdisposed.dk http://www.myspace.com/illdisposed
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 12 septembre 2012 - Chroniqueur : Chart
 

Douzième album studio pour ces Danois. Non, vous ne rêvez pas, il s’agit bel et bien de leur douzième album studio et ce en en dix-neuf années d’existence. Pourtant, le groupe connaît un succès mitigé. En France, l’absence du groupe sur scène semble cruellement lui faire défaut. Son passage sur le label ROADRUNNER lui a certes permis d’élargir pendant un temps son champ d’action mais pas pour autant de tourner comme n’importe quel autre groupe. Mais peu importe, ILLDISPOSED continue de sortir ses albums à un rythme effréné. « There is a Light (but not for me) » est à peine digéré que déjà le combo enfonce à nouveau le clou, rouillé de préférence.

ILLDISPOSED a depuis longtemps trouvé son son et la qualité de ses enregistrements reste la même d’albums en albums. Le côté massif du groupe prend le dessus sur la rapidité et le son énorme est indissociable du nom. C’est une marque de fabrique qui depuis longtemps fait son effet. Vous ne serez donc pas surpris de retrouver l’ingrédient principal qui fait en partie la renommée du combo.

L’évolution et peut-être même un certain renouveau, semblent être au rendez-vous avec ce nouvel opus. Si « To Those Who Walk Behind Us » (2009) et “There is Light (But It's Not for Me)” (2011) marquaient un certain ralentissement, “Sense The Darkness” marque un retour à un peu plus de punch. Le groove étant un ingrédient essentiel de la musique d’ILLDISPOSED, on comprend aisément que le combo ne puisse s’en défaire. On est certes un peu loin des albums mythiques que sont « Submit » (1995), « There's Something Rotten... In the State of Denmark » (1997), ou encore « 1-800 Vindication » (2004) et “Burn Me Wicked” (2006), mais on sent une nouvelle tendance avec ce nouvel opus. ILLSDIPOSED semble se concentrer sur un album construit de manière à créer un bloc. Les morceaux s’enchaînent sur un tempo relativement constant comme pour mieux affirmer son propos. On a l’impression à la première écoute de se faire passer dessus par un rouleau compresseur mais lentement, très lentement. Même les Bonus Tracks « War » et « Desire » contenus dans la version digipack, n’auront de cesse de marteler ce propos électrisant. Du coup, avec un album construit de cette manière, c’est un peu à double tranchant. Soit on adhère dès les notes du premier morceau éponyme, « Sense The Darkness » soit on n’est pas accrochés et le pari est perdu. A ceux qui renonceraient un peu trop vite, je leur dirais simplement de ne pas abandonner tout de suite, de laisser faire le temps car le groupe ne manque pas de qualités et que d’autres écoutes auront peut-être de quoi les combler. En effet, un morceau tel que « Eyes Popping Out » ne manque pas de puissance. Le chant de Bo SUMMER est toujours aussi jouissif pour tous ceux qui aiment cette voix monstrueusement bonne. Les riffs sont entraînants et l’exécution est précise, et ce, malgré un accordage très bas. Ne comprenant pas le danois, je ne pourrais malheureusement pas vous traduire l’introduction de « Never Compromise » mais je pourrais tout de même vous signaler ce morceau comme étant ce qu’il y a de mieux si on a envie de balancer sa tête sur de bons gros riffs.

Cet album s’apprécie sur son ensemble et il est assez difficile d’en dégager ce que l’on pourrait appeler des « tubes ». C’est sans conteste le principal reproche que je ferais volontiers au groupe ces dernières années. Son propos s’est très largement unifié et dans un sens cela nuit à son originalité. C’est dommage mais on apprécie quand même ILLDISPOSED pour d‘autres de ses qualités. On attend juste le jour où peut-être le combo danois nous fera à nouveau rêver comme il a su si bien le faire.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ILLDISPOSED - The Prestige ILLDISPOSED - Burn me wicked re-release ILLDISPOSED - 1-800 Vindication re-release ILLDISPOSED - To those who walk behind us ILLDISPOSED - There is Light (But It's Not For Me)

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR