CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DESTINITY
Resolve in crimson [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 43.00 - Style : Melodic death metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.lifeforcerecords.com/main/
Contact groupe : http://www.facebook.com/destinity66?v=wall http://www.myspace.com/destinity
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 26 septembre 2012 - Chroniqueur : Nebelgesang
 

Le travail d’appropriation, de digestion et d’absorption de références est sans doute une des étapes les plus compliquées dans la vie d’artistes en phase de création. « Faire son miel » de toutes les fleurs, disait Pétrarque, comme une injonction à faire siennes, à transformer tout en conservant, les œuvres dont nous sommes les héritiers.
Cette leçon vaut aussi bien en musique qu’en tout autre art, et fait bien souvent la différence entre les groupes et artistes possédant une identité affirmée, un caractère ferme, et ceux qui développent leur art dans l’ombre et la continuité des références maîtresses.

DESTINITY, depuis son virage death (/thrash) mélodique ne peut certes plus prétendre à une appartenance au premier wagon ; cependant, compte tenu de l’indéniable talent de ses musiciens, et l’honnêteté des compositions, ils occuperont une bonne place dans la seconde catégorie. Forts de seize années d’existence et d’une musique somme toute assez attractive et efficace (en atteste le prédécesseur immédiat, « XI reasons to see », très efficace et par moments assez brillant, mais beaucoup trop inspiré par HYPOCRISY pour être véritablement personnel), les cinq Lyonnais sont de retour, en cette année 2012, avec leur huitième album, « Resolve in Crimson ». Alors, que faut-il en attendre ?

Le moins que l’on puisse dire, d’emblée, c’est que DESTINITY maitrise son sujet. En effet, servies par l’énorme production des HANSEN STUDIOS (Danemark), les neufs nouvelles compositions s’affirment comme un condensé d’efficacité immédiatement accessible, exhalant une douce fragrance suédoise, où l’on sent une synthèse entre HYPOCRISY et DARK TRANQUILITY affleurer à chaque riff, à chaque transition, et à chaque « refrain », avec les passages en voix claire de Mick, toujours aussi proches des inflexions de Peter Tatgren.

Ces influences hantent continuellement « Resolve in Crimson », si bien que dès « Black sun rising », on retrouve les patterns classiques, habituels, de la scène death mélodique suédoise, avec un son clair, puissant, mettant en avant dans le mix chaque instrument, et en particulier la session rythmique guitare/basse. Les leads, soli et mélodies, harmonieux et harmoniques, souvent accrocheurs (cf. l’excellent « Reap my scars » ou encore « Aiming a fist in eternity », par exemple), s’enchainent aux rythmes de la batterie furieuse de Morteüs, oscillant entre blast-beats et mid-tempi, aux vitupérations de Mick, et aux mélodies, en soutien, du synthé (de Morteüs, une nouvelle fois).

Une machine fort bien huilée, en somme, d’une efficacité redoutable. Cependant, en inscrivant son travail de composition dans une direction assez quadrillée et balisée, il est parfois difficile de véritablement distinguer les compositions, même si certaines sortent du lot. De plus, il apparaît assez rapidement que, tout comme « XI reasons to see », ce nouvel album est souvent assez générique et manque de prises de risque. Sur le long terme, la question de la durée de vie réelle de « Resolve in crimson » se pose ainsi très sérieusement.
À n’en point douter, il s’agit là d’un album aux qualités évidentes, réalisé de main de maitre, et dont on ne peut remettre en cause la sincérité. Cependant, on n’y reviendra sans doute moins souvent qu’aux originaux, qui conservent ce je-ne-sais-quoi de fraicheur supplémentaire.

Aussi, s’il fallait déceler un point faible dans ce « Resolve in Crimson », ce serait, à l’instar de ses prédécesseurs, un certain manque d’identité. Souvent générique, et quelque peu policée, la musique de DESTINITY gagne en efficacité (en particulier sur les planches) ce qu’elle perd en caractère. Dès lors... Sur la qualité intrinsèque de l'album... A vous de vous faire un avis...





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DESTINITY - The Inside DESTINITY - XI Reasons To See

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut