CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GRAVITY
Eutheria [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 56.10 - Style : Metalcore
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label : http://www.m-o-office.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/gravitymetal?sk=info http://www.myspace.com/gravitymetal
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 28 octobre 2012 - Chroniqueur : Bloody
 

Depuis sa création, GRAVITY n'a cessé de gravir les échelons. Si leur démo "Déphasé" avait attiré la curiosité de la presse spécialisée; ils ont réussi à confirmer les espoirs mis sur le groupe avec "Syndrome", leur premier album. Avec leur metalcore à chant féminin de haute qualité, les Montpellierains se savaient forcement attendus. Les voici maintenant de retour avec un second album qui, on l'espère, les ancrera définitivement dans le paysage metalcore Français.

C'est souvent que l'on a tendance à sous-estimer la qualité du metal en France. Prenant toujours les Américains en référence, alors que si l'on se penche de plus près sur notre chère France, cette dernière regorge de petite pépites. Si la qualité du black metal Français n'est plus a remettre en question, celle du metalcore ne risque plus de tarder. Depuis quelques années, la scène metalcore connait une belle émergence avec des groupes prometteurs tel que BETRAYING THE MARTYRS, AS THEY BURN...
A cette liste, vous pourrez bientôt y rajouter GRAVITY. On dit souvent que le cap du second album est une chose assez difficile qui affirmera ou non le potentiel et l’identité musicale du groupe, mais avec GRAVITY nous sommes forcés de constater que ce deuxième album est une véritable réussite.

Si "Syndrome" était puissant, "Eutheria" est percutant. Dès "Prologue", les quelques notes de piano qui servent d'intro vont se faire expulser par une entrée en force magistrale qui n'est pas sans rappeler certains plans de GOJIRA. Mais n’accusons pas de suite les Montpellierains de faire du plagiat, ce serait vraiment de la mauvaise foi. GRAVITY n'a pas complètement digéré certaines influences, mais il aligne des morceaux destructeurs comme il est rare d'en entendre ("Emphase", "Circenses"). Le niveau technique des musiciens est à son meilleur niveau et va sortir des plans ahurissants qui ne manqueront pas de laisser quelques traces en concert. Le duo de guitares, quand il ne distille pas des riffs assassins, aligne quelques lignes de picking assez intéressantes ("Prologue", "Arkham (part2)"). L'auditeur se surprendra à écouter une piste électro ("Arkham (part 1) feat. The Algorithm"). Désir de se moderniser ou non, le fait est qu'avec le double morceau "Arkham", GRAVITY signe ici sa plus belle création. Majestueux, tout simplement.

Si l'arrière boutique nous prouve qu'il est une véritable machine qui ne risque pas de s'enrayer, la façade quant à elle assure tout autant. Emilie progresse énormément d'album en album et livre une prestation de haut vol sur "Eutheria". Le rapprochement avec Alissa White-Gluz du combo Québécois THE AGONIST n'est pas anodin, car la chanteuse trouve le parfait équilibre entre voix gutturale et lyrique, l'auditeur se surprendra à comprendre les paroles (ce qui n'est pas toujours le cas dans le metal !). On regrettera jusque que le lyrique soit moins présent que sur leur précédents efforts, car mine de rien, Emilie a le potentiel pour chanter dans un groupe symphonique. Cependant, le tout est d'une telle fluidité qu'elle en ferait pâlir d'envie quelques-unes! Il suffit d’écouter les trois derniers morceaux pour entendre tout le potentiel de la meneuse du groupe.
On sent que pour le trio final, le groupe a tout mis en œuvre pour marquer les esprits. Tout le savoir faire du combo est mis en avant et compilé dans ce trio. Blast beat, hurlement, chant lyrique et refrain ravageur... il suffirait d’écouter ceci pour se faire une idée de la musique du combo. "Le 13ème Cercle" vient une dernière fois cracher son venin dans les oreilles de l'auditeur, en lui faisant comprendre qu'il a pris une grosse baffe.

Pas la peine de vous faire un dessin pour vous expliquer à quel point GRAVITY est désormais une machine bien huilée. L'achat d'"Eutheria" est juste nécessaire. Les amateurs du genre seront comblés et les sceptiques seront rassurés de voir que des groupes de la trempes de GRAVITY existent bel est bien en France et contribueront a faire sortir de l'ombre le metalcore Français.





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
GRAVITY - Syndrome GRAVITY - Noir


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut