CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MR.N
MR.N [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
MCD/EP - Durée : 23.13 - Style : Rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.m-o-office.com
Contact groupe : http://www.mister-n.com/ https://www.facebook.com/mrnmusicband
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 16 novembre 2012 - Chroniqueur : AVALON
 

MR.N, c'est un groupe de cinq joyeux drilles formé à Angers en 2012 et qui oeuvre dans ce qu'ils appellent un "rock burtonien", entre burlesque et fantaisiste. En attendant leur album prévu en 2013, voilà un premier mini cd afin "de voir".

Parait-il que le groupe se distingue sur scène avec une "énergie théâtrale", on veut bien le croire. Leur univers est évidement très personnel et unique, nous pouvons au moins leur accorder cela. Ensuite, il est précisé que les titres " racontent l’histoire de William, un homme qui vient de mourir et qui est accueilli musicalement et avec joie dans le monde des morts. Guidé par Mister N, personnage loufoque veillant sur l’équilibre entre le monde des défunts et celui des vivants, il va traverser Middleway pour s’en aller au paradis. Mais ce chemin regorge de bâtiments, de personnes et de choses aussi bien étranges qu'effrayantes…"
Alors oui, je veux bien le croire également, mais il est dommage de passer à coté des paroles/textes, dont nous n'avons aucune trace ni sur le EP, ni sur leur site internet. Passons ce détail frustrant, le concept reste intéressant sur le fond.

Passons maintenant à la musique en elle-même, et c'est là que je vais être le plus critique. Comme je le précisais, honneur à ce groupe d'avoir un univers conceptuel personnel, mais musicalement, cela reste assez "naïf" et pas assez mûr au final.
Le chant clair est peu puissant et la maîtrise de l'anglais limite, dans le sens où l'on perçoit de suite que c'est un "frenchy" qui chante. Côté mélodies, on y est, c'est plutôt bien réussi, avec de bons refrains, et de bonnes trouvailles ici où là, avec toujours ce petit coté théâtral, mais n'allez pas chercher du metal, ici, on se rapproche plus du pop rock fruité que du rock underground. Du coup, cette petite réflexion : n'est ce pas trop doux et fruité pour un univers burtonien?
Parfois un petit côté rock/pop/punk ressort, histoire de ne pas trop s'endormir, mais l'ensemble reste très convenable et à la limite je m'attendais à une prise de risque encore plus prononcée, avec plus de breaks, d'ambiances sombres (qui fait défaut...Burton réalise des films parfois drôles et décalés, certes, mais toujours avec cette noirceur "gothique" qui ici manque cruellement). Techniquement également, pas de grandes prouesses, on déroule sans trop appuyer sur la machine.

Donc, mitigé je suis. Sympathique, mais sans plus. Espérons que sur leur prochain album, il y ait plus d’arrangements, des ambiances plus "burtoniennes", et une richesse musicale qui manque un peu ici. Quitte à jouer le coté théâtral et décalé, autant le jouer à fond... lâchez vous !




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut