CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine RUINS
Place of no pity [ 2012 ]
CD Album (Durée : 58.08)
Style : Black metal moderne
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.listenable.net/
Contact groupe : http://www.facebook.com/ruins666 http://www.myspace.com/ruinsblackmetal
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 21 novembre 2012 - Chroniqueur : Doc.Douggy
 

Il est rare d'entendre parler Black metal au pays des Kangourous, pourtant ce style si cher aux contrées nordiques nous a déjà prouvé par le passé que dans le sud aussi on en faisait du très bon (pensée pour INQUISITION). Et ici encore une fois c'est le cas avec le quatrième opus de RUINS qui l'air de rien fait son petit bonhomme de chemin dans le bush australien, ainsi qu'à l'étranger. Le combo créé en 2004 qui ne compte que deux membres effectifs Alex (Chant/guitare/basse) et Dave (batterie, qui n'est autre que le marteleur de PSYCROPTIC), d'ailleurs, ça me rappelle une similitude avec un groupe précité... S'entoure depuis quelques années de musiciens de sessions pour faire vivre sa musique en live. Un E.P et trois albums plus tard, plusieurs tournées dont la dernière en 2010 en compagnie de WOLVES IN THE THRONE ROOM et nos Français de MONARCH ! Nos diables de Tasmanie nous reviennent avec leur dernier méfait "Place of No Pity" tout d'abord auto-produit, puis signé et distribué par nos homologues de chez Listenable records.

RUINS sévi dans une veine Black metal moderne, incorporant technicité diabolique et son plus "moderne" qu'à l'habitué dans la veine des derniers SATYRICON. Il est vrai qu'après tout, et heureusement, le Black Metal évolue ! Pourtant si "Front the Final Foes" (2008) sonne beaucoup plus cru, la production de "Place of No Pity" est plus travaillée et beaucoup plus nette pour le même effet. Mais ce point n'empiète en rien la qualité de composition du groupe et rend leur musique tout aussi pêchue et agréable à l'oreille.

Et des poignets les membres du groupe en possèdent ! Que ce soit au niveau de la rythmique qui ne ralentit que pour donner des parties "groovy" ou tantôt plus doomesques, Dave fait preuve d'un étalage technique assez impressionnant que ce soit sur le jeu caisse claire/charley ou à la maîtrise de la double pédale, atout d'autant plus appréciable grâce à PSYCROPTIC. Les vocalises d'Alex ne sont d'ailleurs pas sans me rappeler les tonalités employées par Tom G.Warrior (CELTIC FROST) dont on ressent grandement l'influence. Pas de cris aigus, donc, ce qui chez moi fait mouche et les fait sortir déjà du lot.
Les riffs de guitares/basse (basse très présente !) sont tout aussi travaillés, et ce, dès l'ouverture de "Inhabit the Twilight" qui donne le ton d'un Black Metal brutal et varié qui fait partir en headbanging survolté. D'ailleurs le riff principal en aller-retour dévoile sa splendeur et est décliné grâce aux différentes parties de batterie aussi brutales les unes que les autres.
Les morceaux s'enchaînent parfaitement et ne laissent que peu de repos à nos oreilles. "A lesson of Ruthlessness" qui suit donne dans un tempo plus lourd à la manière des derniers FORGOTTEN TOMB se voudrait taillé pour le live. Autant d'excellentes compositions comme "Death Lends the Ultimate Touch", huit minutes au compteur qui décline son lot de riffs tous aussi intéressants les uns que les autres, "Winter will" et sa deuxième partie mid-tempo éprouvante... Tout ça jusqu'à "Place of No Pity" plus long morceau de l'album qui reste une pièce maitresse de l'album. Mais nous ne sommes pas en reste avec "Let them Perish" et ses cris de femmes ou encore le très Frostien "Merciless" (fermant l'album de belle manière) qui tout comme leurs précédentes compositions sont du même acabit.

Le même ton est peut-être le seul point négatif de "Place of No Pity". Car avec son flot de riffs en pleine face on a tout de même tendance à décrocher un peu à la longue... Mais tout ça pour mieux reprendre là où l'on s'arrête, une fois le conduit auditif reposé ! En gros, beaucoup de brutalité ça s'analyse un petit peu à la fois !

RUINS fait son petit bout de chemin me direz-vous et ne devrait pas tarder à débarquer sur vos platines avec le soutien d'un distributeur français tel que Listenable. Mais il n'est pas trop tard pour se pencher sur une discographie aux albums bien fournis. Si vous vous lassez du Black Metal, jetez dont une oreille sur "Place of No Pity", vous m'en direz des nouvelles !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
RUINS - Cauldron RUINS - Front the final foes

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top