CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


OVERTHROW
Adjust to darkness [ 2012 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 38.47 - Style : Thrash-metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://indierecordings.no
Contact groupe : https://www.facebook.com/pages/Overthrow/126344084069670 http://www.myspace.com/overthrowno
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 19 décembre 2012 - Chroniqueur : g-rom
 

OVERTHROW est un jeune combo norvégien, originaire de Stavenger, fondé en 2007 par une bande de potes qui aspiraient à jouer la musique qu'ils aimaient. Sans avoir publié le moindre EP ou démo, le groupe a su attirer l'attention grâce à des prestations dynamiques et en assurant les premières parties de pointures telles que MASTODON ou LAMB OF GOD. Le quatuor composé de Erlend Faerevag (guitare), de Ole Gaard (chant et guitare), de Espen Kvaloy (batterie) et de Hakon Sovik (basse), publie "Adjust to darkness", leur premier méfait en date, produit par Ashley Stubbert (KVELERTAK, PURIFIED IN BLOOD) et mixé par Matt Bayles (MASTODON, PURIFIED IN BLOOD, BOTCH, ISIS).

Un premier regard sur la pochette nous fait penser que nous allons avoir à faire à un énième combo de "post-hardcore", la surprise est donc de taille dès les premières notes de "Adjust to darkness", morceau éponyme de l'album qui arrive comme un uppercut en pleine tête. Rythmique alambiquée, parsemée de "blast-beat", riffs acérés et mélodiques (sur le refrain), vocaux écorchés vifs, break, pas de doute sur le style pratiqué, du "thrash metal" à la fois "old school" et moderne. Le deuxième titre "Come thunder" est du même acabit mais avec un côté "hardcore" plus prononcé, notamment sur les chœurs virils et le break principal.

L'un des gros coups de massue arrive avec "Let them fall", doté d'un riff principal d'une violence inouïe. On imagine déjà la folie qui régnera dans le pit lors des prochaines prestations scéniques du groupe. Ce morceau oscille très intelligemment entre "thrash", "hardcore" et "metal", le tout rehaussé d'une brutalité primitive. "Phantom hearts", "Relapse" ou "Octoskulls" sont dans la même lignée.

Après "Let them fall" et sa violence incandescente, l'autre perle de "Adjust to darkness" est incontestablement "Det hellige har forlatt" qui débute avec une touche très "black metal" avant de faire preuve d'une grande subtilité sur le break. Ce morceau possède cette empreinte glaciale que seuls les groupes nordiques détiennent et qui ajoute encore plus de beauté froide au morceau.

Mais OVERTHROW ne fait pas que foncer dans le tas, tête baissée, et peut faire preuve de subtilité comme sur le break de "Det hellige har forlatt". Le combo sait se faire plus "rock n'roll" et "catchy" à la manière d'un THE CROWN ou ENTOMBED sur "Sleeplessness awaits", "Woolgatherer" ou "Destroyer youth" qui donne un peu d'air à l'opus.

Hormis les musiciens qui font preuve d'une grande dextérité et du chanteur qui s'égosille à s'arracher les cordes vocales dans une tonalité très "hardcore", la palme revient à Matt Bayles qui dote "Adjust to darkness" d'un son absolument énorme (type rouleau compresseur CATERPILLAR, grâce à un mixage tout en équilibre et grâce auquel les instruments sont tous audibles) et qui donne une précision millimétrée au disque.

Un premier album coup de poing qui laissera des séquelles pour OVERTHROW. Pas grand chose à jeter sur ce "Adjust to darkness" dont chaque morceau possède quelque chose d'unique. A la fois "old-school" et moderne, OVERTHROW manie l'art du break avec une aisance implacable afin de donner encore plus d'impact sur les accélérations, le tout rehaussé d'un son et d'une production en béton armé.

Pour un premier essai, c'est un véritable coup de maître !




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut