CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CAN OF WORMS
World Collapse [ 2012 ]
CD Album (Durée : 40.09)
Style : Thrash Metal
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe : http://www.myspace.com/canofwormsmetal
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 09 janvier 2013 - Chroniqueur : Charcoal.Blood
 

Le pays Basque et les Pyrénées-Atlantiques vous évoqueront probablement des images de vacances ou de compétitions de surf, mais ne refléteront certainement pas le symbole de la musique Métal, à moins que les plus perspicaces ne pensent immédiatement aux Bayonnais de GOJIRA. Mais c’est un autre groupe que nous allons aborder ici.

Originaire d’Urrugne, CAN OF WORMS est une formation de « Thrash Metal Old School» créée en 2005 par Julien (basse) et Patrick (batterie), rapidement rejoints par Steven (chant/guitare). Le combo tourne ainsi pendant quelques temps avant de trouver en 2009 le quatrième membre définitif en la personne de Manu, au poste de second guitariste. En 2011, le quatuor enregistre un E.P autoproduit, « Thrash Or Die », et nous présente cette année son premier album intitulé « World Collapse » enregistré à l’Aturri Studio, mixé et masterisé par Serge Bianne. Logiquement nommé, cet opus contient dix titres qui relatent différentes façons dont le monde pourrait s’achever. Ironiquement, « World Collapse » est disponible depuis le 21 Décembre 2012, date de pseudo-apocalypse. Il faut de plus ajouter à cela que l’opus n’est pas en reste visuellement avec un très bel artwork signé par Remedy Design, qui dépeint la Terre envahie par des insectes mutants dans un décor de destruction massive. Le ton est lancé, la guerre approche !


Et ce n’est pas « Running Dead », le tout premier titre, qui va démentir ces impressions. Le combo nous offre des riffs acérés, exécutés sur un rythme à la fois vigoureux et rigoureux d’emblée de jeu. Les plus critiques pourront peut-être faire un rapprochement avec SLAYER et pourront prétendre un manque d’innovation, mais les compositions sont délivrées de façon honnête, sans se faire passer pour de pâles copies. CAN OF WORMS puise d’ailleurs ses influences dans le « Thrash/Death » des années 80-90, avec bien entendu la bande à Kerry King mais aussi avec le groupe DEATH, dont la musique était alors (il faut l’avouer) une évolution du « Thrash ». Il est donc tout à fait normal de retrouver les ingrédients de ce courant et cela est d’autant plus plaisant lorsque tout est mis en œuvre de tout cœur. Le premier morceau donne ainsi un très bon sentiment pour la suite des évènements et on s’attend à prendre une énorme claque tout au long de ce disque (ce qui est évidemment le cas). On retrouve évidemment ce petit côté « Death » à l’ancienne, mais l’impact le plus probant qu’aura certainement eu Chuck Schuldiner sur la musique du combo est surtout perceptible sur les parties des guitares harmonisées, dont les gammes utilisées renvoient au côté maléfique du genre. Le chant est la plupart du temps administré en voix claire de façon convaincante même si, parfois, un cri guttural fait son apparition comme sur « Mechanical God Of War », où l’on retiendra également un magnifique solo. Bref, on tient dix titres qui délivrent à toute vitesse une bonne dose d’adrénaline et où seuls quelques courts breaks laissent un peu de répit à leur auditeur (« Cyborg », « Xenomorph Legions »). Voici un très bon album à déguster de A à Z et qui dévoile des musiciens très techniques. Une technique bien mise en avant par une production généreuse.


CAN OF WORMS remplit ici son contrat avec succès et rentre dans le monde du Métal par la grande porte en faisant une entrée fracassante. Je dois avouer que depuis le « Locust » de MACHINE HEAD ou le « Dark Roots Of The Earth » de TESTAMENT, il ne m’avait pas été donné d’écouter un aussi bon album de « Thrash ». La relève Française est bien là, et je l’espère, pour longtemps. D’autant plus qu’il est fort probable que l’on entende parler de ces gars-là d’ici quelques temps.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
CAN OF WORMS - Kult of nuke CAN OF WORMS - Nuclear Thrasher

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR