CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine BULLET FOR MY VALENTINE
Temper, temper [ 2013 ]
CD Album (Durée : 44.34)
Style : Metalcore
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.sonymusic.com/
Contact groupe : http://www.bulletformyvalentine.com/ http://www.myspace.com/bulletformyvalentine
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 mars 2013 - Chroniqueur : g-rom
 

La période de la saint Valentin passée de quelques jours, BULLET FOR MY VALENTINE, groupe gallois, un des plus détestés de la scène "métal", publie "Temper, Temper" qui succède au calamiteux "Fever". Il n'est effectivement pas chose aisée de débuter sa carrière musicale par un véritable brûlot qu'est "The poison".

Les premières notes de "Breaking point" nous rassure sur la production de l'opus, concocté par Don Gilmore (AVRIL LAVIGNE, LINKIN PARK), qui dote ce disque d'un son clair et costaud. Aussi, des similitudes apparaissent avec "The poison" sur certains riffs comme sur le morceau "Riot".

Mais le reste...absolument rien à signaler à l'horizon, hormis peut être "Temper, temper", single évident, qui tente de s'extirper de la masse marécageuse dans laquelle est englué BULLET FOR MY VALENTINE. Les deux premiers titres sont soporifiques à souhait et je ne vous parle même pas de "POW". On est au quatrième morceau (d'un album qui en comporte 11), on se dit déjà que l'écoute intégrale de cet opus va relever du marathon olympique et qu'il va falloir lutter de toutes nos forces pour ne pas sombrer en sommeil paradoxal.

Une référence à "The poison" est faite sur "Tears don't fall (part 2)", la première partie étant sur leur premier méfait, mais à la différence de celle-ci, cette suite est à l'image de "Temper, temper", un ratage total. "Riot" tente cependant de faire illusion, mais le morceau ne parviendra jamais réellement à décoller, malgré sa rythmique assez soutenue.

BULLET FOR MY VALENTINE a choisit de ralentir la cadence sur cet album, pour, semble-t-il, accentuer l'impact "heavy" de leur musique, et là encore c'est raté!! Tous les morceaux de ce disque sont aussi lisses que le crâne d'un métaleux ayant dû déclarer la perte totale de son patrimoine capillaire, le rythme est monotone et le chant faussement agressif. Il est clair que BULLET FOR MY VALENTINE trouvera certainement sa clientèle auprès de l'adolescent "pré-pubère" en pleine crise de rébellion, mais le subterfuge ne prendra certainement pas auprès de toute la frange la plus aguerrie d'entre-nous.

Rien n'est à sauver sur ce "Temper, temper" soporifique et désastreux de bout en bout. Aucun morceau ne ressort de cet ensemble moribond et le plus grave est que cet opus semble avoir été réellement bâclé. Le son pourtant très bon dont est doté "Temper, temper" ne le sauvera pas du ratage quasi total. Cette chronique, assez courte, j'en conviens, est à l'image du néant intersidéral qui règne dans les compositions de BULLET FOR MY VALENTINE qui ne parvient pas à se renouveler et semble en panne sèche d'inspiration. Mais ce disque a des vertus thérapeutiques puisqu'il nous plonge très facilement en sommeil profond et réparateur, et, à l'issue de l'écoute intégrale de l'album, on se réveillera en pleine forme.

A conseiller vivement à tous les insomniaques!!





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR